The notebook, un joli bouquin pour la St Valentin

The Notebook, dans le monde anglophone, on ne le présente plus. Son auteur non plus, d’ailleurs. Nicholas Sparks écrit des romans d’amour depuis un bail, et ils font un carton à chaque fois. Et pourtant, je ne m’étais jamais trop penché sur son cas avant la semaine dernière. Voici pourquoi.

J’étais en plein milieu du 2e tome de la série L’épreuve (The Maze Runner), quand, après avoir lu un passage particulièrement gore rempli de cadavres pendus au plafond toute langue dehors et yeux révulsés, j’ai eu bien du mal à m’endormir. Le lendemain, je me suis dit que je devrais peut-être changer mes lectures du soir pour quelque chose de plus marshmallow, et The Notebook a fait tilt dans ma tête. Oui, c’était le moment de troquer les pendus tout bleus contre un roman fleur bleue.

the-notebook-romantic-copy
The Notebook, ou les pages de notre amour (ça sonne tout de suite plus gnan-gnan en français, hein?)

Synopsis :

Seabrook, USA, 1940. Allie est une jeune fille de 16 ans venue passer l’été en Caroline du Sud avec ses richissimes parents. Elle y rencontre Noah, un jeune homme du village, qui travaille à la scierie locale et dont le rêve est de rénover les ruines d’une ancienne maison coloniale. Ensemble, ils passent deux mois inoubliable, mais Allie doit commencer l’université en septembre et sa mère ne voit pas d’un très bon oeil cette amourette d’été…

glzn54k1

1954. Allie est sur le point de se marier à un avocat célèbre. Quelques semaines avant le grand jour pourtant, elle a le sentiment de devoir clore un chapitre avant de pouvoir en écrire un nouveau…

Coolscan

Années 2000. On retrouve Allie, en maison de retraite, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Chaque jour, un résident lui raconte une histoire. Son histoire…

the-notebook

Ce n’est pas un scénario très original, mais comme on dit, c’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe. Et là, c’est de la bonne soupe. Pas de la grande gastronomie, mais pas de la brique Liebig non plus. J’ai passé un moment très agréable à suivre Allie à 16, 30 et 80 ans, à me prendre de sympathie pour ce pauvre Noah surtout, et j’ai adoré me promener dans cette Amérique des années 40 avec ces deux adolescents amoureux.

notebook1

Aussitôt le livre terminé, je me suis empressée de commander le DVD qui ne m’a pas déçue non plus, malgré quelques petites infidélités au roman. Les acteurs sont très bons, notamment Ryan Gosling dans le rôle de Noah adulte. Les paysages sont magnifiques, et que dire des différentes tenues d’Allie? Il y a là tous les ingrédients pour plaire à la fille de base. Mais pas que! Figure toi que j’ai forcé l’Homme à regarder avec moi. Rien qu’en voyant la jaquette de ce « bon film de fille », il a pâli. Puis étonnamment, il s’est laissé embobiner par l’intrigue et ne s’est même pas endormi pendant le visionnage (ce qui, pour lui, est une grande performance). Je pense même qu’on le regardera à nouveau, d’ici quelques années!

the-notebook-Ryan-Gosling

Entre nous, rien que pour Ryan Gosling, ça vaut le coup…

Et comme je vous suis très reconnaissante d’être toujours de plus en plus nombreux à me suivre, je vais offrir ce livre à l’une d’entre vous… Et c’est sur la page facebook que ça se passe 😉

(2842)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

6 comments

  1. Sue Ellen says:

    Ça me disait quelque chose mais en lisant le synopsis, je me suis rendue compte que non, peut être que c’est le film qui m’a tentée à un moment donné… En tout cas, ça me donne bien envié de le lire et de le voir. Autant joindre l’utile à l’agréable !!

  2. cissoune says:

    Arf the notebook!! j’ai du voir le film un millier de fois et je n’en lasse pas. A l’époque je crois avoir lu le livre, si je me souviens bien c’était sympa mais ça ne m’a pas autant marqué que le film (peut etre est ce du a la présence de ce cher ryan?! 🙂 )
    Dans le genre livre de fille, histoire d’amour triste, je viens de finir il y a quelques jours nos étoiles contraires et j’ai beaucoup aimé. Et puis j’ai aussi fini la 5 eme vague (ah les joies de l’hospitalisation ! ) et étrangement j’ai rêvé être caché dans les bois et mon evan à moi c’était taylor … Que de fantasme 😉

Laisser un commentaire

Connect with Facebook