Remèdes aux maux de l’allaitement : crevasses, fuites et engorgements.

L’allaitement, c’est comme l’accouchement : on se garde bien de nous dire ce qui va nous arriver après. Parce que quand on croit qu’on a terminé d’en baver et qu’on a eu notre belle montée de lait, il y a encore d’autres galères inattendues qui débarquent! Heureusement, il y a des solutions bien efficaces pour soulager ces désagréments ou ces douleurs, le tout est d’être bien conseillée.

Et le premier conseil que je puisse te donner, c’est de te trouver une bonne conseillère en allaitement avant même ton accouchement. Ca peut être une sage femme, si tu en connais une « branchée » là dessus, mais il existe aussi des consultantes en lactation. Toutes deux peuvent passer chez toi les premiers jours pour te soutenir et répondre à tes problèmes.

Pour l’heure, nous allons parler des trois désagréments les plus fréquents, histoire que tu sois prévenue :

Les crevasses

C’est le problème qui se posera le plus tôt dans l’allaitement. Tes mamelons n’ayant pas l’habitude d’être traités si brutalement (je me souviendrai toujours de la force avec laquelle ma fille s’est accrochée à mon sein dès sa première tétée, c’est impressionnant!) et d’être mouillés et tirés dans tous les sens, il va leur falloir un temps d’adaptation. Et pendant ce temps là toi tu morfles!

Une crevasse, c’est tout simplement une fissure du mamelon, comme une gerçure, qui peut saigner dans les cas les plus sévères. Cette blessure peut être difficile à soigner car elle n’a pas forcément le temps de guérir entre deux tétées. Heureusement, il existe des solutions très efficaces.

A titre indicatif, une crevasse, c’est ça (elle est balèze celle là quand même)

Ce qui est primordial pour prévenir les crevasses et les guérir, c’est tout d’abord de s’assurer de la bonne position du bébé au sein. Il doit avoir toute l’auréole dans la bouche et pas seulement le bout du sein. L’équipe médicale veillera à cela.

Il faut aussi que tes seins restent au sec. Avec les fuites de lait qui vont suivre, il faudra changer très souvent tes coussinets et essayer de laisser tes seins à l’air libre (en journée avec les visites c’est un peu compromis, je te l’accorde)

Enfin, pour aider à la cicatrisation, il y a plusieurs méthodes :

– En fin de tétée, tu peux étaler une goutte de ton propre lait sur tes mamelons, le lait maternel a un pouvoir cicatrisant.

– Après chaque tétée, utilise la fameuse lanoline dont je t’ai parlé il y a deux jours pour former un film gras sur ton mamelon et aider à sa guérison (un peu comme un baume sur des lèvres gercées!). Il suffit d’en mettre l’équivalent d’un petit pois sur ton index, de le malaxer entre ton index et ton pouce pour le chauffer et le rendre plus liquide, et de l’appliquer sur tes seins.

– Varie au maximum les positions du bébé au sein, comme ça ce ne sont pas toujours les mêmes endroits qui sont sollicités.

Et ensuite, d’autres méthodes non testée par yours truly mais qui ont sauvé l’allaitement de plus d’une :

– Les pansements de lait maternel, qui consistent à laisser les mamelons « macérer » dans le lait et ses facultés cicatrisantes. Cela va à l’encontre du « laisser les seins au sec » mais cette méthode a fait ses preuves! Je te renvoie à un article de la Leche League sur le sujet.

– Les bouts de sein en silicone : Les professionnels de l’allaitement en déconseillent l’usage car le bébé avale plus d’air et tète moins efficacement (il se fatigue plus et stimule moins la production). Cependant, je sais qu’ils ont sauvé l’allaitement de plus d’une mère en souffrance et que celles-ci, une fois leurs crevasses guéries, ont pu les enlever sans souci ni pour elles ni pour leur allaitement.

Les bâtons de Moxa : solution relativement méconnue en France mais que certaines sages femmes commencent à proposer : ce sont des bâtons (comme de l’encens) à faire brûler et à approcher des crevasses avec grande précaution : la chaleur et la fumée s’en dégageant feraient des miracles. Je n’en ai jamais vu en magasin mais on peut en commander ici.

Te voici donc équipée pour faire face à tes crevasses! Sache du moins qu’en général elles apparaissent au tout début de l’allaitement mais qu’en dix à quinze jours dans la plupart des cas ton allaitement sera sans douleur. C’est un cap à passer, serrons les dents!

Et n’oublie pas de demander à l’équipe médicale de te montrer comment décrocher ton bébé du sein, car même endormis ils continuent à aspirer (imagine tirer dans l’autre sens alors que tu as une belle crevasse…). Un petit doigt dans la bouche fera l’affaire!

Les engorgements

Tu te plaignais de ne pas avoir de lait, eh bien cette fois tu en as trop et il fait des bouchons! Un engorgement, c’est quand l’un de tes nombreux canaux lactifères est congestionné. La zone est rouge, dure, chaude et tu l’auras deviné : douloureuse! Les engorgements ne sont pas à prendre à la rigolade car ils peuvent causer des complications (mastite : forte douleurs, fièvre, tremblements etc.), et quand on veut te garder un jour de plus à la mat à cause d’un engorgement, crois moi bien que tu feras tout ce qu’il faut pour le faire disparaitre!

Continuons sur notre lancée des photos HOT…

Tes seins produisent donc plus de lait que le bébé n’en tète : c’est normal, ton corps cherche quelle dose produire. Tu l’auras compris toute seule, il va falloir drainer ce surplus. Comment?

Mettre ton bébé le plus souvent possible au sein pour qu’il vide tout ça, et essayer dans la mesure du possible de lui mettre le menton vers la zone de l’engorgement : C’est la mâchoire inférieure du bébé qui va stimuler cette zone pour la déboucher. OK, quand l’engorgement est en haut c’est un peu sport, mais il existe la position de la louve (oui, à 4 pattes au dessus du bébé…) qui peut aider à te soulager (de toutes façons quand on a mal on est prêtes à tout tenter, non?)

– Tu peux aussi vider tes seins sous une douche chaude en massant doucement la zone sensible. L’excès de lait va couler de lui-même. Ca marche aussi si tu as les seins trop tendus, mais pas encore engorgés.

– Le froid fonctionne aussi, mais c’est moins agréable de se mettre un sachet de glaçons dans le soustif…

Dans les deux cas, il ne faut pas stimuler le mamelon (le tire lait est donc déconseillé!) car cela entraînerait une nouvelle production de lait.

Pense toujours à montrer tes engorgements à un médecin ou à une sage-femme, qui pourra te dire si ce que tu fais est efficace ou si au contraire ce n’est pas suffisant (je te rappelle que tu risques une inflammation ou une infection). Et c’est aussi pour ça qu’à la maternité, on examinera tes seins tous les jours, youpiiii.

Les fuites

A part quelques chanceuses, personne n’y échappe! Alors c’est sûr que c’est chiant, mais ce n’est pas douloureux. Tu as juste les seins qui coulent plus ou moins en permanence, surtout lors d’une montée de lait : Quand le bébé tète un sein, l’autre se met à couler! Le signe précurseur : tu vas sentir comme des petites aiguilles au bout des seins, c’est le lait qui arrive. Il faut donc avoir des coussinets en permanence au début pour éviter ce genre de situations :

Open bar!

Le plus pénible dans cette affaire, c’est que tes seins coulent la nuit et en quantité non négligeable (se réveiller en pleine nuit pour changer soustif, pyjama ET drap, ça te tente?) surtout lorsque ton bébé commence à espacer ses tétées (pense à mettre une alèse!) . Il va donc falloir te résoudre à dormir avec un soutien gorge + coussinets (il en existe des spécial nuit, comme les couches et les serviettes, chouette!).

Pour ma part, ça a duré bien cinq-six mois cette histoire, même si les fuites étaient de plus en plus rares… On n’est jamais à l’abri, et qui a envie de se taper une belle fuite de lait devant ses élèves ou ses collègues? … C’est bien ce que je pensais!

PS : Merci à toutes celles qui m’ont conseillée pour les coussinets : les TEX de carrefour, je retiens!

PPS : Davantage merci aux avrilettes qui m’ont appris la plupart de ces astuces!

(89778)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

18 comments

  1. Sof says:

    Pour les crevasses:
    J’ai testé le bâton de Moxa (conseillé par ma sage-femme): efficace mais l’odeur est forte et ressemble bcp à un joint.
    Pour moi le meilleur reste la Lanoline!

    • Maman Dinde says:

      Merci pour tes conseils 🙂 Du coup ça me donne encore plus envie d’essayer ces bâtons, rien que pour voir la tête de certaines personnes qui viendraient chez moi après l’utilisation lol :p

  2. Raphsel95 says:

    mon expérience :
    premières semaines: crevasses comme la photo !!!!
    j’ai tenté les bouts de sein quelques temps: moins mal mais encore un peu et tétées plus longues; du coup, j’ai retiré et serré les dents…
    Ce qui m’a aidé: les changements de position (mais jamais tenté la louve hihi)
    et parfois, pour soulager mes seins, j’ai laissé le tire-lait et un bib faire le boulot du Choupougnou !
    …..
    et après environ 3 semaines de galère: plus rien et un allaitement qui roule !!!

    • Maman Dinde says:

      Le tout étant de bien tenir le coup pendant ce temps… Un peu comme quand on achète des nouvelles chaussures trop belles mais qui nous font un mal de chien : il faut se forcer à les mettre pour les « faire » et après on en profite pleinement!

  3. Elise says:

    idem, 3 semaines horribles, mais apres que du bonheur, cela vaut le coup de s’accrocher, meme si quelques larmes ont coulés. L’allaitement c’est partager tellement avec son bébé que rien au monde ne peut remplacer cela…
    Je comparerais ca avec l’accouchement, on a mal sur le coup et ensuite on oublie toute cette douleur pour vivre de superbes moments…

  4. lylyy4 says:

    J’adore la photo open bar !
    Très bons conseils.
    Je rajouterais que pour les bouts de sein, la marque Medela est top !
    Les bâtons de Moxa fonctionnent très bien en cas de crevasses profondes, cela m’a beaucoup aidé pour mon deuxième bébé.

  5. Marilou says:

    J’ai fait des lymphangites à chacun de mes allaitements. 39,5 de fièvre, une loque humaine… La douche ne suffisait pas, je me rappelle avoir fait chauffer de l’eau dans un bol et tremper mon sein dedans. Au bout d’un moment on voit le lait couler tout seul, et ça soulage!

  6. Audrey says:

    Pour les fuites, j’utilise en permanence les coquilles en silicone.
    Elles permettent de recueillir le lait (ce lait peut même être conservé et réutilisé) mais également éviter que les bouts de sein frottent au tissu.
    J’ai utilise ces coquilles dés m’a première crevasse et ça a tout changé… Mon sein pouvait respire à l’air libre sans frottement permanent avec le soutien gorge et cela a servi également a utiliser le lait récolté comme pansement.
    Quoi qu’il arrive, il faut s’accrocher mais ça vaut vraiment la peine !

  7. jenny says:

    merci pour cet article, j’ai accouché y’a huit jours et j’ai des crevasses aux bouts des deux seins, me voilà rassurée sur le devenir de mon allaitement. Pour le moment je tire mon lait et le donne au bib la journée mais je continue a lui donner le sein la nuit (bonne ou mauvaise solution?). maintenant que je sais que cela peux durer des semaines, je garde courage grace a vous et me conforte dans mon choix d’allaiter. Mille fois merci a vous!!!!

    • Maman Dinde says:

      Bonjour Jenny!
      T’en fais pas au début on est beaucoup à avoir douillé comme toi, moi j’étais au bord des larmes à chaque fois que je voyais l’heure de la tétée arriver. Alors comme je n’y connaissais alors rien je me suis juste soulagée avec la crème (j’espère que tu en mets!) mais je connais qui ont bénéficié du tire lait et des téterelles en silicone pour aider à passer le cap. Le tire lait continue à stimuler ta lactation et tu continues le sein pour que bébé reste habitué, c’est bien! Si tu utilises un bib qui ressemble à la forme du sein + la plus petite vitesse (qu’il ne s’habitue pas à la facilité du bib et refuse ensuite le sein), y’a pas de raison si tu as vraiment envie de continuer!
      Tes seins devraient s’habituer très bientôt, par contre ton bébé risque de faire son pic de croissance bientôt (j’ai aussi fait un article là dessus!) donc une autre difficulté à venir mais tu verras d’ici 1 semaine je suis certaine qu’il y aura une amélioration. Si tu as besoin de conseil et de soutien il y a un super groupe facebook :
      http://www.facebook.com/pages/Allaiter-les-pieds-sur-Terre/133573966748896
      Tu auras toujours une maman pour te rassurer et te conseiller là bas 🙂
      Allez courage ça en vaut la peine!

  8. jenny says:

    merci beaucoup maman dinde, le tire lait m’as beaucoup aidé, j’ai remis ma puce au sein et le prends mieux et la douleur est moindre. je pense que cela a permis a mes tétons de prendre une bonne forme et le fait de lui donner au bib a dû permettre a bébé de bien prendre le mamelon. Je suis ravie de pouvoir redonner le sein en toute quiétude (a vrai dire, je me sentais plus que nulle d’etre incapable de donner la tétée, une mauvaise mère….)Si cela peut aider d’autres maman, essayez cette méthode et surtout soignez vos seins.

Laisser un commentaire

Connect with Facebook