Les crâpés de ma Mamie Gilberte

Ma grand-mère a joué un très grand rôle dans ma vie d’enfant, et surtout dans mon coeur d’enfant. Ma mamie, c’était ma nounou, mon périscolaire et ma colo. La moitié de mes souvenirs d’enfance se déroulent chez elle, avec elle. C’était une mamie dans le coup, qui m’emmenait à l’école sur le porte bagage de son vélo en me faisant écarter les jambes pour ne pas qu’elles se coincent dans les rayons. Une mamie qui m’empruntait mes poupées le soir pour leur tricoter des petits vêtements. Une mamie qui n’aimait pas cuisiner mais qui pourtant faisait les meilleurs plats du monde. Enfin, peut-être que je dis ça parce qu’ils me rappellent les matinées passée dans sa cuisine, à piquer un fond de tarte à la fourchette, à me faufiler derrière elle pour tirer sur le noeud de son tablier et à manger des crâpés avec des doigts tout gras. Ma maman avait beau respecter les recettes à la lettre, c’était toujours meilleur chez Mamie (heureusement que c’était sa mère…)

IMG_2799

Si je poste cette recette aujourd’hui, ce n’est pas sans raison. Aujourd’hui, c’est la fête des Grand-Mères, et j’avais envie de faire un petit clin d’oeil à la mienne.  Et plutôt que de te parler de qui elle était, j’ai choisi de me concentrer sur ce qu’elle m’a transmis. Sur ce qui fait qu’elle vit encore, dans mes gestes et dans mon quotidien. Sur ce qui fait qu’elle soit si présente dans ma vie de maman, même si ce n’est malheureusement pas physiquement.

Parce que je pense à elle quand je prépare une tarte et que je tend la fourchette au Niminus.

Parce que je pense à elle quand ma fille joue avec ses poupées, et leurs petits habits tricotés il y a 25 ans.

Et parce que je pense à elle quand je cuisine à mon tour ces crâpés que j’aimais tant.

IMG_2809

Pour 4 personnes

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes

Ingrédients

3 grosses pommes de terre
2 oeufs
1 /2 oignon
30g de farine
Sel, poivre
Huile

Râper les pommes de terre, et les rincer jusqu’à ce que l’eau soit claire. Bien les égoutter, et les faire sécher sur un linge.

IMG_2791
Dans un bol, mélanger les oeufs, la farine, le sel et le poivre, puis ajouter aux pommes de terre dans un saladier. Ajouter l’oignon.
Faire chauffer de l’huile dans un poêle (un petit fond), puis façonner les galettes. Retourner au bout de quelques minutes.Une fois les crâpés bien dorés, les poser sur du papier absorbant pour éponger l’excédent de gras.

IMG_2797
A déguster avec de la salade (et plein d’ail, comme la fait mon papy) et de la saucisse de Morteau, bien entendu!

PS : oui, c’est gras. Mais en général, les mamies ne font pas dans le light. En tout cas pas les mamies Franc-Comtoises!

Belle journée à vous, profitez bien de vos mamies, embrassez-les, même si elles ont un peu les joues qui piquent.

 

(2480)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

10 comments

  1. Maaademoiselle A. says:

    Ma mamie fait le même genre de recettes, sans oignons et chez nous c’est de la râpée 🙂
    Et oui c’est gras, mais on est pas chez mamie pour maigrir ! (En tout cas pas les bourguignonnes !)

  2. Lune Rousse says:

    Merci pour le partage! Petite Lune a aussi l’habitude de nous aider en cuisine, j’espère qu’elle en gardera d’aussi bons souvenirs.
    Un cd enfant enfant à gagner sur mon blog

  3. alameresi says:

    Ce billet est super émouvant. Et j’ai bien envie de tenter cette recette totalement méconnue pour moi. J’ai eu la chance d’embrasser ma grand-mère aujourd’hui, elle fête ses 90 ans cette année, j’espère encore pouvoir profiter d’elle le plus longtemps possible. Je kiffe quand elle apprend le scrabble à Plume. Il y a 25 ans, c’était avec moi.

  4. Amélie Epicétout says:

    Moi aussi j’ai (oui elle est encore là, je suis chanceuse) une grand-mère nounou, colo, périsco. Elle m’a transmis son amour des desserts simples et bons. Mais qui sont quand même meilleurs chez elle.
    Je n’ai jamais fait de crâpés, je crois que je vais me laisser tenter. Bisous

  5. Flo says:

    Moi aussi, j’ai encore la chance d’avoir ma mami (oui, sans « e » au bout pour moi) celle qui m’a gardée et choyée, petite! Et tellement de souvenirs culinaires qui lui sont associés! Et ta recette ressemble fort à nos « Krumbakichle », des galettes de pommes de terre que j’adore!
    Merci. Et une pensée spéciale aux mami(e)s qui manquent à nos enfants…

  6. Julie says:

    C’est la première fois que je suis émue en lisant une recette de cuisine, merci pour ces émotions et pour cette belle recette que je ne manquerai pas de tester rapidement !
    Belle journée,

    Julie

  7. Slineb says:

    Chai pas si c’est mes hormones post-grossesse ou quoi mais j’ai pleuré à la lecture de cette recette, parce que ma mamie je l’aime, et j’ai encore la chance de l’avoir (tout comme mon papi..). C’est tellement vrai ce que tu dis..

  8. Viggotte says:

    Eh ben dans ma région on appelle ça une crique!!! Et on met un max d’ail dedans!!!! C’est trop bon!!!
    Pour ma part j’ai encore mes 2 grands mères et elles sont toutes les 2 des génies culinaires!!!

Laisser un commentaire

Connect with Facebook