Le sommet de la vague

Stoppons tout et prenons une photo mentale de ce moment précis. Consignons le aux souvenirs précieux de leur enfance. Ceux dont on veut se souvenir, ceux que l’on veut chérir de nombreuses années et se remémorer avec nostalgie dans nos vieux jours. L’harmonie, la complicité, les bons moments passés ensemble, la joie de les voir grandir et s’épanouir. Ces rares instants de grâce où tout semble si facile et évident, comparés aux plus banals hurlements maternels quand on est à la bourre le matin ou aux pisses à côté du chiotte. En définitive, tout ça, on l’oubliera.

IMG_1796

La vie avec des enfants, c’est un peu comme voguer sur une mer merveilleuse mais incroyablement imprévisible. Les enfants sont un peu comme des vagues. Rarement paisibles même s’ils sont parfois étonnamment calmes (souvent, c’est là qu’il faut se méfier), généralement agités, parfois déchaînés. Le lardon a d’ailleurs longtemps été un tsunami démolissant tout sur son passage (et mon périnée fut sa première victime).

Mais figurez vous que depuis quelques semaines, ça va. Moins de chouineries pour un pet de travers (Niminus), d’accès de violence intempestifs (le lardon mordeur de fesses), de crises d’hystérie le matin (moi) (tu vas me dire fastoche, on sort de deux semaines de vacances). Le ratio conneries/minutes est agréablement bas et le volume sonore est relativement vivable la plupart du temps.

IMG_1811

En effet, après des mois à user ses fonds de pantalons sur la première marche des escaliers en hurlant à la mort, le lardon obéit un peu mieux et visite moins l’infâme marche du puni. Les mises au lit sont un peu plus faciles, il amoche un peu moins ses congénères. Il ne s’accroche plus à ma cuisse comme un naufragé à sa bouée de sauvetage pour ne pas rentrer en classe et commence à trouver de l’intérêt à la construction (et non plus uniquement à la démolition). C’est loin d’être parfait mais on tend vers le mieux, et quand on est parent il faut avoir conscience de tous ces petits progrès d’escargot sinon c’est le pétage de plomb assuré.

Le Niminus se révèle être une alliée précieuse. Elle est autonome dans de nombreuses tâches et nous aide désormais à mettre la table, remplir et vider le lave vaisselle, aller chercher ce qu’on lui demande. J’avoue trouver cela fort commode de l’avoir comme petit larbin. Son père a trouvé la ruse d’appeler ces allers-retours des « missions », et en bon petit soldat elle se réjouit d’aller chercher une brique de lait à la cave ou même de sortir la poubelle. Savourons, cela ne durera pas.

IMG_1831

C’est le sommet de la vague. Même si je sais que le vent tourne, et que quand il fait beau chez moi c’est souvent la tempête ailleurs. Je sais que les nuages viendront toujours, certains plus noirs que d’autres,  mais aussi que le soleil finira toujours par percer. Pour l’instant, je profite de l’éclaircie.

(81)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

4 comments

  1. alameresi says:

    Mais oui, pareil ici et c’est dans ce sommet de la vague qu’on repense à la 2ème année de nos rejetons et qu’on se dit : Plus jamais ça ! Enfin, ici c’est le cas !

Laisser un commentaire

Connect with Facebook