Le Car Seat Fitness, mon nouveau sport quotidien

Depuis que je suis maman, j’ai découvert un nouveau sport : le car seat fitness, ou fitness du siège auto. Tu connais pas? C’est bien simple, cela consiste à acheminer deux lardons en bas âge du trottoir jusqu’à leur sièges autos mastocs et les y arnacher. Dans une 3 portes sans prétention.

Bon ok, tu vas dire que je cherche les problèmes aussi. N’importe quels individus censés auraient changé de bagnole dès le + sur le test de grossesse. Mais moi je l’aime bien mais p’tite caisse. Bon, l’Homme a bien une familiale avec des portes à l’arrière (wahou le luxe), mais elle fait un bruit d’avion de chasse et n’a pas de lecteur CD (de toutes façons avec le bruit du moteur, ce serait un bien bête investissement).

Bref, tout ça pour établir le constat suivant :

J’ai deux lardons, un qui va dans un siège auto dos à la route et l’autre qui vient de se voir pourvoir d’un réhausseur XXL avec coussins d’air latéraux (ouais, la parano du siège auto, c’est moi).

Je t’explique donc ma gym du matin, et après ça, on verra si tu oses me dire que ce n’est pas du sport.

Je me présente face au véhicule en tenue d’entraînement (= chaussures à talons et jeans bien serré). Le Niminus et son doudou du jour m’emboîtent le pas, et je porte le lardon face au monde, non pas pour qu’il s’éveille en observant le magnifique paysage environnant mais pour ne pas qu’il refluxte sur mes fringues de boulot. J’ajoute que sac à langer, sac isotheme de pique-nique et cartable me pendent aussi aux bras.

Commence alors une série d’exercices de contorsion :

– trouver les clés pour permettre l’accès à habitacle.

– Ouvrir la portière sans assommer le Niminus (toi aussi tes gosses se posent pile DEVANT la porte de la caisse quand tu veux les y faire monter?)

– Déposer les divers sacs sur le siège avant en tentant de garder le buste droit, rapport au lardon qui risquerait de gerber si tu le penches de trop.

– Exercer une flexion des genoux pour aller attraper d’une main la manivelle permettant d’avancer le siège, toujours en gardant le tronc perpendiculaire au sol, et ainsi faciliter l’accès à la banquette arrière.

Voilà pour l’échauffement. Après, il te reste encore toutes les joyeusetés qui se déroulent dans le véhicule : monter dans la voiture en portant le lardon à bout de bras pour aller l’installer sur son siège dos à la route au fond de la banquette, en le levant assez pour faire passer ses pieds par dessus l’accoudoir mais quand même  pas trop pour ne pas l’assommer contre le plafonnier (y’a beau dire, mais la marge de manoeuvre n’est pas bien grande), puis s’agenouiller à côté de lui pour lui faire passer les bras dans les sangles et trouver le bitoniau du milieu sur lequel il est forcément assis (et qu’on se le dise, à cet âge là ils ne s’aident pas) et se battre encore 5 minutes avec les bidules en fer qu’il faut habilement maintenir superposés d’une main en farfouillant pour trouver le fermoir de l’autre et bingo, ton lardon est attaché.

One down. One to go.

Le Niminus Dieu merci à 4 ans sait déjà valider quelques unes de ces étapes seules et je bénis le ciel : fut un temps, elle refusait de s’y asseoir et faisait le pont dans son siège, mais je suis sûre que tu as connu ça aussi (good times!). A croire que le pont est un rite de passage de la petite enfance. Il ne te restera donc plus que quelques étirements à effectuer pour lui passer sa ceinture et aller l’accrocher tout derrière son mammouth de siège, ce qui demandera quand même un dernier effort de contorsion.

Dernière étape : ne surtout pas s’assommer en s’extirpant de là en marche arrière. Redresser le siège passager, allez s’asseoir place conducteur, sortir la bagnole du garage, aller refermer la porte du garage (si le Niminus n’en a pas piqué la poignée, souviens toi), partir à l’école, galérer pour se garer, puis refaire toute la manoeuvre en marche arrière pour sortir tout ce petit monde de la bagnole (et sortir un lardon de son siège auto dos à la route dans une 3 portes, c’est encore plus délicat que de l’y enfiler), déposer le Niminus dans sa classe, puis revenir rattacher le lardon dans la caisse et l’emmener chez la nounou.

Autant te dire qu’au moment de le ressortir une nouvelle fois de son siège, il est carrément saoulé de ta gym et a allègrement refluxté sur sa combi pilote fraîchement lavée. Et toi là dedans, t’as l’impression d’avoir déjà fait ta journée avant de partir au boulot.

Vie de mère (qui roule en 3 portes)

(1432)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

4 comments

  1. Lise says:

    J’adore te lire! Trop drôle!
    C’est totalement ça!
    Je vis la même chose au quotidien avec les deux miennes. Sauf que chez moi le lardon est une lardone n°2 (ce qui ne change rien au problème) et que Dieu merci j’ai une voiture 5 portes!

Laisser un commentaire

Connect with Facebook