Les multiples fonctionnalités du bébé de 2 mois

Bon je ne sais pas si je vais vous faire le coup tous les mois, mais vu que mon précédent article sur les nourrissons a fait décoller les ventes de stérilets je me suis dit que j’allais essayer de pondre quelque chose d’un peu plus optimiste pour montrer  aux nullipares que c’est quand même cool d’avoir un p’tit lardon… Là, le mien a tout juste deux mois, et ce n’est déjà plus un nouveau né « pleure-mange-chie-dort » (excuse my French) . Il a des phases d’éveil pendant lesquelles il découvre que l’on est pas forcément obligé de faire l’une des 4 activités sus-mentionnées. Et ça, c’est un peu la révolution.

Pendant ce deuxième mois de vie, le lardon va consacrer beaucoup de temps à observer son entourage : les sources de lumière, les objets colorés… mais ce qu’il préfère : ta face. T’en fais pas, il n’est pas en train d’examiner d’un oeil critique l’épilation de tes sourcils ou de scruter les petits boutons qui font leur come back sur ton menton (bye bye hormones de grossesse qui te donnaient une belle peau et des cheveux qui restaient propres plus de deux jours…), non, le lardon regarde tes expressions. Et toi, dans ce deuxième mois, tu n’aurais qu’une obsession dans ta vie : le faire sourire. Alors, tu lui montres comment on fait,  en exagérant le rictus pour finir par ressembler au Cheshire Cat.

Et pour optimiser tes chances de voir enfin un sourire remplacer la moue interrogative de ton lardon devant un tel spectacle (on le comprend), tu prononces aussi des phrases plus niaises les unes que les autres sur un ton particulièrement aigu : « alleeeez, un petit souriiiiire! oooooh, qu’il est beauuuu le bébé à sa mômaaaan » (enfin tu vois le genre). C’est d’ailleurs une chose que nous faisons tous spontanément, prendre une voix haut perchée pour parler aux bébés. Rassure toi, t’es pas en train de virer (totalement) gâteau : les bébés réagiraient plus aux sons aigus… C’est donc dans nos gènes de gagater de la sorte!

C’est aussi dans nos gènes de réagir ainsi à chacune de ses prouesses.

Un autre savoir que tu vas tenter de transmettre à ton lardon au cours du deuxième mois : le langage. Rien d’élaboré, non, simplement le son « aaaaa ». Le fameux « areuh ». Comme pour le sourire, tu vas amplifier le geste pour lui montrer comment faire : penchée au dessus du transat, te voilà la bouche grande ouverte mais aussi étonnamment  les yeux écarquillés (alors que cela ne sert à rien, on est bien d’accord). Et là, je parie que vous êtes tous en train d’essayer pour voir si spontanément vous ne levez pas les sourcils en disant « aaaareuh » à votre écran d’ordi…

Chose encore plus surprenante : on n’éprouve aucune réticence à faire cela en public, au contraire, on est toute fière de montrer l’étendue des connaissances de notre bébé tout neuf, on exhibe ses talents à qui le souhaite (même à ceux qui ne le souhaitent pas particulièrement d’ailleurs). Et ça va durer des mois durant : « regarde le lardon il fait des sourires!« , « regarde le lardon fait les marionnettes!« , « regarde, le lardon chante ‘Le Grand Cerf!‘ ». Le truc, c’est que le lardon ne fait pas tout cela sur commande, je dirais même qu’en général c’est pile au moment où il a l’attention de tout l’auditoire qu’il se bute à refuser de faire ce qu’on lui demande. Sérieusement, on devait arrêter de le mettre sous les feu des projecteurs de la sorte, le lardon ne s’exécute que rarement, toi t’es frustrée et en plus, disons le clairement, les gens s’en foutent (à part éventuellement les mamies).

Mais bon, quand tu lui apprends un truc et qu’il daigne le reproduire devant une tierce personne là toi t’es un peu…

Bon après, je te rassure, si tu as l’air con en parlant à ton lardon, lui n’a pas l’air plus fin quand il s’évertue à essayer de t’imiter. Il ouvre grand la bouche, écarquille les yeux lui aussi et… rien ne sort. Pourtant il y met du sien, crois moi. Il est concentré comme s’il essayait de comprendre un cours de maths sur les fonctions dérivées (ce que, personnellement, je n’ai jamais réussi à faire) et quand enfin il parvient à émettre un son, il en est le premier surpris :

(Dans le regard c’est tout à fait ça. Pas au niveau des dents, Dieu merci)

Enfin bref, tout ça pour dire qu’à deux mois un lardon ça pleure toujours, ça dort toujours (parfois même toute la nuit, si on a du bol), ça mange toujours, ça remplit toujours ses couches MAIS ça fait aussi des sourires et des petites vocalises. Et ça pour nous les parents c’est du bonheur à l’état pur.

PS : désolée si je t’ai totalement pourri ton groove et que la prochaine fois que tu essaies d’apprendre quelque chose à ton bébé concentré, tu penses à Gollum…

(3398)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

3 comments

    • Maman Dinde says:

      Toute une histoire : j’ai commencé à écrire dans l’après midi, le lardon s’est mis à hurler de faim (alors qu’il dormait la seconde d’avant, typique) et dans ma précipitation j’ai cliqué sur « publier » au lieu de « enregistrer le brouillon ». Voilà pourquoi les plus au taquet d’entre vous ont pu lire l’ébauche de l’article!

  1. Amande says:

    Goudi goudi goudiiiiiiiiiiiiiiii 😉 voilà le genre de « bruits » que nous exécutions en ce qui nous concerne ! En public où non comme tu le précises ! Sans état d’âmes 🙂 !

Laisser un commentaire

Connect with Facebook