La robe d’Elsa, ou ma quête du Graal

Comme bon nombre de petites filles de son âge, le Niminus est obsédée par la Reine des Neiges depuis qu’elle a vu le film, à sa sortie en DVD début avril (oui, on ne l’avait pas vu au ciné, on avait eu un accident en chemin – certainement déjà un signe que ce dessin animé allait me pourrir la vie), et comme beaucoup de ses congénères, le Niminus voue un culte à Elsa ( ladite Reine des Neiges, pour les non initiés), jusqu’à vouloir faire modifier son prénom à l’état civil ou me demander de l’accompagner chez le coiffeur pour changer la couleur de ses cheveux – en blanc. J’avoue qu’en regardant le film, pendant les 20 premières minutes, je me suis demandé ce qu’elle avait de particulier, cette fameuse Reine des Neiges. Jolie, certes, mais une peu coince-coince tout de même. Pas vraiment fun, non?

Puis elle s’enfuit de son palais, libérée, délivrée, et cette scène se produit.

elsabis

Et là, t’as tout compris. Quand t’as cinq ans, tu te dis qu’il n’y a pas plus cool sur terre. Elsa est une véritable déesse, et tu ne penses plus qu’à une chose : avoir la même robe.

Fin avril, nous sommes allés à Disneyland, l’obsession pour Elsa déjà bien installée dans la petite tête de ma fille. Elle avait reçu des sous pour son anniversaire dans le but de s’y acheter une robe de princesse – je connais leurs combines, à Disney, avec les robes à paillettes en vitrine à chaque coin de rue. Je savais qu’elle allait me bringuer pour en avoir une, alors j’avais anticipé le coup.

10561217_1514794372069373_1229599201_n

Ce que je n’avais pas anticipé par contre? Que la robe d’Elsa serait en rupture de stock. Partout, sur tout le parc. Cendrillon et Raiponce à tire larigot, mais la robe d’Elsa resta introuvable tout le weekend.

J’ai donc fait un marché avec le Niminus : soit on attend de rentrer à la maison pour commander la robe d’Elsa sur internet, soit on en prend une autre maintenant. J’ai naïvement cru qu’elle allait m’en réclamer une autre, céder pour un plaisir immédiat, comme tout gamin de 5 ans qui se respecte. Doigt dans l’oeil. « Alors je préfère attendre pour avoir celle d’Elsa. »

Sauf qu’en rentrant, j’ai déchanté en me collant devant l’ordi : il se trouve que la robe n’était pas seulement en rupture de stock à Disney, mais dans le monde entier. Le World Wide Web ne me trouvait que des robes à des prix exorbitants : les sites français, anglais et américains restant misérablement out of stock, des petits malins ayant flairé le bon filon revendait les robes qu’ils avaient réussis à dénicher deux à trois fois leurs prix sur ebay.

IMG_20140727_102736Avouons quand même qu’elle cartonne. Dommage qu’ils ne la fassent pas en 38/40.

Cela faisait donc plus de deux mois que je traquais la précieuse régulièrement sur le web, sans succès. J’avais pourtant un petit espoir encore : la trouver dans un Disney Store, plus particulièrement celui des Champs Elysées, où nous devions nous rendre lors de nos vacances à Paris.

Mardi dernier, je suis donc rentrée fébrile dans le magasin. D’un coup d’oeil, j’ai repéré le rayon bleu pâle, Olaf en tête de gondole. J’y ai trouvé des peluches, des diadèmes, des robes d’Anna par douzaines (la soeur d’Elsa, beaucoup plus cool mais sans pouvoirs magiques. Qu’à cela ne tienne, c’est elle qui serre le mec à la fin, belle compensation selon moi). J’ai eu beau chercher, la belle robe givrée n’était pas là. J’ai interpellé une vendeuse, qui m’a fait cette réponse :

« On ne sait jamais quand on va en recevoir, et en général elles partent dans la journée. Ce matin quelqu’un est venue nous en rapporter une, mais une autre personne l’a rachetée aussitôt. »

tumblr_n03maywe2P1tooaioo2_500Ma tronche à ce moment là

Moral dans les chaussettes. Vais-je un jour enfin avoir le droit de claquer 59€ pour avoir le privilège de l’acheter, cette maudite robe? Nous avons fait un petit tour dans le magasin, puis nous sommes décidés à poursuivre notre chemin. En partant, j’ai fait un détour pour aller dire au-revoir à Olaf. Et là…

Là j’ai vu un mec avec le Graal dans sa main. La robe, là, en tulle et en sequins, juste devant moi. Et il allait me la chourer sous le nez. J’ai récité un mantra dans ma tête : repose la robe, repose la robe, repose cette putain de robe. En haussant les épaules et ne semblant visiblement pas savoir qu’il tenait entre ces mains un objet si rare et convoité, le mec a remis la robe dans le rayon. Et j’ai plongé.

Je me suis jetée dessus les mains tremblantes, comme si elle allait se dématérialiser et qu’il ne me resterait que quelques flocons de givre entre les doigts. J’ai fébrilement regardé la taille : 7 ans. De par mes recherches sur internet, je savais qu’elle taillait petit, et que c’était donc la taille qu’il me fallait. BINGO. Le destin. J’ai couru jusqu’à la caisse pour la faire officiellement mienne.

elsa2Dans l’attitude, c’est tout moi, sortant victorieuse du Disney Store (pas dans la tenue : j’étais en jeans)

Je l’ai gardée collée contre moi pendant tout le trajet de métro. Et le samedi suivant, quand j’ai enfin pu l’offrir au Niminus qui ne se doutait de rien, j’ai eu l’impression d’avoir triomphé d’une armée sanguinaire après un long et douloureux combat, debout sur une pile de cadavres, levant mes armes vers le ciel. Oui, à ce point.

IMG_20140727_102654

Le Niminus la trouve magnifique, avec sa traine, ses flocons argentés et ses sequins par milliers. Depuis samedi dernier, elle ne la quitte plus… Ou presque. Exécrable depuis notre retour, on la lui a déjà confisquée deux fois.

Ca vaut la peine que Ducros il se décarcasse, hein?

(9549)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

16 comments

  1. bribri974 says:

    Comme je te comprends!!!! J’ai eu le même souci pour l’anniversaire de ma cadette il y a 10 jours. Plus de 4 mois que j’attendais que la robe revienne en stock sur le disneystore, en vain bien évidemment! Et puis au début du mois je me suis dit qu’il fallait que je pousse un peu plus loin mes recherches sur internet. Et j’ai appris qu’on pouvait commander auprès des boutiques de Disneyland Paris! (C’est pas très connu comme combine apparemment…) Après plusieurs échanges de mails, j’ai eu la robe deux semaines plus tard. Il était temps! Que ne ferait-on pas pour nos princesses! 😉
    Bises

    • Maman Dinde says:

      Un bon moyen de pression oui. Hier elle ne l’avait pas, elle était super, ce matin elle l’a mise 2 heures, 2 heures pendant lesquelles elle a été peste. On en a conclut que c’était la faute au costume, que nous avons renommé « La robe de la Reine des Pénibles ».
      Ca ne lui a pas du tout plu.

  2. Vanette says:

    Bien vu ! Quelle ténacité ! Je suis admirative.
    Je pense que j’aurais lâché le morceau avant. Ou pas. Je ne sais pas, je n’ai que des garçons. 🙂

  3. Yeude says:

    Ah ça c’est clair, c’est la quête du graal !!! Ma nièce a fait la même demande pour son anniversaire, c’était genre pas négociable, plutôt rien qu’avoir autre chose, elle sera patiente ! Alors tous les mercredis, jour de réassort, je suis allée chez Disney Store pendant des semaines, et il y a 10 jours, alors que je n’y croyais plus, elles étaient là par dizaines, il y en avait de partout ! Les vendeurs (qui me connaissent bien maintenant) m’ont dit qu’ils avaient reçu un stock de fou et qu’ils n’en revenaient pas d’en avoir reçues autant !!! Bref, on l’a eu et on a pu l’offrir hier pour son plus grand plaisir !!! Bon en tout cas, je vois que je ne suis pas seule à m’être accrochée !!! Bises

  4. Papillon says:

    Je connaissais la chute et pourtant tu m’as tenue en alène tout le long du récit !!!! Limite tu pourrais revendre les droits pour en faire un film 😉

  5. Sophie says:

    ça y est, j’ai craqué… Mais alors craqué de chez craqué… Sur le disney store, après des milliers de « Maman, stp!!! », j’ai dégainé la CB et je l’ai achetée mais elle n’est plus à 59€… Pas assez cher, mon fils! Pu**** de loi de l’offre et de la demande 🙁 A toutes les mamans, je dis : ne faites jamais voir à votre fille ce film, jamais, JAMAIS!!!

Laisser un commentaire

Connect with Facebook