La mère de merde

Tu es une mère parfaite

On me l’a déjà dit, depuis que j’ai ouvert ce blog. Parfois sur le ton de l’admiration (il est vrai que pour tout ce qui est tresse couronne et peinture avec les pieds je suis plutôt pas mal), mais parfois aussi sur le ton du reproche. Je le conçois. Moi par exemple quand je lis que certains parents partent faire des randos vélo avec leurs lardons alors que je n’ai toujours pas enlevé les roulettes de ma 6 ans et demi, j’éprouve un joli petit complexe d’infériorité, moi petite maman un peu molasse de la pédale.

IMG_1640

A ce niveau là, les réseaux sociaux sont de beaux bâtards d’ailleurs, puisque chaque maman peut partager avec le monde ses plus beaux moments de gloire maternelle, en y ajoutant le petit filtre qui va bien pour auréoler encore davantage la réalité de paillettes et d’étoiles filantes. Genre quand tu fais défiler ton fil d’actu instagram un dimanche à 16 heures et que tu vois passer la brioche maison aux pépites de chocolat bio que MamanTropParfaite.com vient de poster alors même que tu t’apprêtes à ouvrir ton paquet de Petits Ecoliers (qui n’en sont même pas puisque c’est ceux de la marque repère) pour le goûter des gosses. Prises d’une grosse crise de JeSuisUneMèreMoisie, tu les poses sur une jolie petite assiette pour faire illusion. Instagram t’a ruiné ton quatre heures.

Je suis la première à faire cette infâmie sus-citée en vous postant les coiffures du Niminus et mes prouesses culinaires bi-mensuelles, ne nous voilons pas la face. Mais comme être mère c’est aussi beaucoup de grands moments de doutes et de désarroi, je m’efforce de partager aussi mes moments moins reluisants. Les ingérabilités du lardon, l’insolence du Niminus pourtant si bien coiffée.

Du coup hier soir j’ai décidé de vous poster un moment de faiblesse, l’un de ces petits instants du quotidien qui me donnent un sentiment d’échec en tant que maman. Qui me font dire que je me suis encore énervée, que j’ai encore perdu patience, que j’ai encore crié alors que je m’étais promis de garder mon calme. Que je n’ai pas assuré. Que j’aurais pu gérer la situation autrement. Toutes ces petites choses qui me font penser parfois que, prouesses capillaires exclues, je suis une mère de merde.

Du coup hier soir j’ai avoué ma faiblesse en postant ce statut facebook :

La menace parentale à son apogée :
« Si tu te relèves encore une fois, je te remets du pschit dans le nez. »

Et je me suis fait démonter la gueule

On m’a dit que c’était le premier pas vers la violence éducative, que si je ne voulais pas avoir de contraintes je n’avais qu’à pas faire des enfants. Que je faisais des ravages pour leur estime de soi. Que cela avait aussi un autre nom : la maltraitance.

IMG_1727

Personne ne s’est soucié de savoir le pourquoi du comment. Tout le monde se fout de savoir que le lardon est vraiment congestionné des naseaux et que je venais de lui faire une prise de catch pour lui pschiter son foutu atomiseur de mico goutelettes d’eau de mer qui, je le sais, le soulagera même s’il hurle à la mort lors de la pulvérisation. Tout le monde se fout de savoir que je culpabilisais déjà assez de devoir lui infliger ce traitement de force, et de devoir en plus en rajouter une couche avec le Pivalone qui, heureusement pour lui, était resté à la cuisine.

D’où mon ignoble menace. S’il me faisait remonter une fois, je reviendrais avec son ami Pschit number 2. Cela l’a convaincu de faire profil bas pour le reste de la soirée, et je crois que nous étions tous les deux soulagés de ne pas avoir à remettre le couvert décongestionnant ce soir là.

Mais je m’en suis quand même voulu d’avoir utilisé cette excuse pour qu’il reste dans son plumard, vous pensez bien. La mère aime se torturer l’esprit.

Parce que dans la société d’aujourd’hui, c’est simple : la mère doit être parfaite. La mère n’a pas le droit de craquer, d’en avoir marre, de se plaindre de son sort. Elle a voulu des gosses, elle assume 24/7. Elle lit Dolto, pratique Montessori et ses bacs à semoule sensorielle, regarde le replay de tous les épisodes des Maternelles en conchiant Ruffo et est abonné à au moins un magazine sur la parentalité. Elle applique consciencieusement et à chaque instant les conseils qu’elle a surlignés dans « Tout se joue avant 6 ans ».

Elle fait de son mieux. Mais parfois elle n’y arrive pas.

Et à chaque faux-pas, la brigade des Mamans Bienveillantes lui tombe sur le coin du museau pour lui faire sentir qu’elle assure pas un cachou. Partout, tout le temps. Au Super U, dans la rue, au parc, devant l’école, et encore plus sur internet, où derrière chaque profil facebook se cache un pédopsy refoulé.

C’est l’inspection du travail parental en permanence, qui va épier comment tu t’y prends pour désamorcer un début de crise au rayon bonbecs ou ce que tu vas dire à ton gamin qui remonte le toboggan à l’envers et qui fait enrager ceux qui sont coincés en haut.

Et quoi que tu fasses, les spectateurs de cet affligeant spectacle dont tu es malgré toi actrice et metteur en scène trouveront toujours à redire. Parce que certains pensent que la solution est la punition et que pour d’autres, il faut tenter les négociations. Pour certaines le caprice pour acheter les sucettes qui font la langue bleue sera la preuve flagrante d’un déficit éducatif, alors que d’autres penseront que l’apprentissage de la frustration est nécessaire au bon développement de l’enfant.

Et que nous, mères lambdas là au milieu, on a juste envie de s’ouvrir les veines à grands coups de bâton de sucette.

IMG_1698

Heureusement – heureusement. Il y a aussi les mamans qui savent. Les mamans qui en bavent aussi, et qui te disent qu’on est toutes dans la même galère. Des mamans qui te font te rendre compte qu’entre Wonder Mum Extraordinaire et la marâtre de Cendrillon il y a tout un arc en ciel d’autres choses.

Parce que si j’ai lu des messages assassins hier, j’ai aussi lu des tonnes de gentilles choses en public comme en privé. Des choses qui me font dire qu’on trouvera toujours des gens pour nous juger à la hâte, mais encore plus pour nous comprendre et nous soutenir.

Parce qu’on ne fait pas toujours comme on veut, mais comme on peut. Parce qu’ils nous rendent folles mais qu’on les aime jusqu’à Pluton, et qu’on voudrait toujours être au top pour eux. Et surtout parce qu’il y a autant de manières d’élever son enfants que de barrettes à paillettes dans la boîte à cheveux du Niminus, souvenons nous que nous sommes tous le parent de merde de quelqu’un d’autre.

(87087)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

204 comments

  1. Amélie Epicétout says:

    J’en apprends tous les jours sur la nature humaine en ce moment. Et c’est un fait, on ne peut pas plaire à tout le monde, et ceux à qui tu ne plais pas prendront un malin plaisir à te piétiner la tronche, surtout si ils peuvent le faire par écran interposé. La bienveillance c’est avant tout la tolérance. Faites ce que je dis et pas ce que je fais.

  2. SandSB says:

    Tellement d’accord avec toi mais surtout, réellement désolée de lire que tu as subi des commentaires aussi peu aimables voire assassins … Comprennent-elles l’humour ?!? Bref …

  3. Florence BatMax says:

    Cela me rappelle le jour ou j’avais photographié Max sur son tricycle retourné avec comme sous texte : « chute, chute à l’arrière »

    J’avais eu aussi droit à des remarques outrées : « Mais comment tu oses le photographier au lieu de l’aider à se relever »
    (Tu penses bien qu’il ne s’était même pas fait un bleu le loulou : c’était un tricycle, bordel!!! )
    Cela m’avait laissé pantoise.
    J’aime bien ton slogan : on est tous la mère de merde de quelqu’un.
    C’est tellement vrai …
    Et c’est vrai aussi,que par la faute de mon blog, certaines me croient parfaite. Sentiment guère plus enviable …

    • Maman Dinde says:

      J’aurais fait pareil pour le vélo. c’est fou comme certains voient le mal là où il n’y en a pas. Et jugent sans connaître la situation.

  4. Mélanie says:

    Merci pour ce billet Cindy !! C’est exactement ça… Et c’est clair que niveau gâteaux et coiffure tu assures grave !! Moi ou je me sens comme une merde c’est en voyant toutes les mamans bien habillées coiffées maquillées et idem pour leurs enfants alors que moi je peine pour trouver du temps à me démêler les cheveux haha
    Et pour le coup du spray nasale… Certains cherche le conflit pour se sentir vivant (je parle ce ceux qui critiquent….)

  5. Delph says:

    Je ne peux pas croire qu’on te soit tombé dessus pour une remarque aussi quelconque!! Je dis tellement pire à ma fille quand je suis énervée, et on s’entend que quand c’est l’heure qu’elle se couche, c’est clairement le moment où j’ai un BESOIN VITAL qu’elle reste dans son plumard pour que je puisse enfin relaxer!
    On fait de notre mieux mais on n’est pas des anges, on est juste parent!

    • Nadège says:

      Moi aussi, je fais 100000000 fois pire !
      Et j’en aurais rien à péter de recevoir ces commentaires.. On ne sait pas ce qui se passe derrière la porte..
      C’est dingue..

  6. nenette, maman de merde aussi says:

    Je plussoie. J’applaudis de mes 2 pieds plats en même temps. Je suis totalement d’accord…
    La perfection n’existe pas et celles qui se permettent de juger sont des connasses frustrées qui ont de grandes théories mais qui n’assurent qu’en théorie, cette contrée lointaine où les poneys ont des cornes et des cheveux roses fluos et où leurs lardons n’ont jamais de morve au nez..
    Ton statut m’avait fait rire parce que c’est totalement ce que je pourrais écrire (moi, pour que lenain finisse ses courgettes je l’ai menacé de manger le dernier kinder surprise et de le faire sous ses yeux en plus! )… ton article me fait rire aussi
    Soyons imparfaites, bordel, car la vie est trop courte et trop compliquée pour perdre du temps et de l’energie a se soucier de ce que les autres pensent..

    • Severine says:

      En ce qui me concerne, maman depuis le 14/05… Et je ferme (gentiment ou pas) la bouche de toutes ces mamans qui savent mieux que moi comment faire avec mon bébé… J’en prends même un malin plaisir..
      J’ai même dit une fois à une dame inconnue qui m’a dit « mais comment un bébé aussi petit peut être laissé comme ça totalement découvert (avec 35°c) »
      Ma réponse « vous en faites pas, c’est un bébé maltraité, il a l’habitude »!

      Je suis une mère de merde et j’en suis fière !!

  7. simone says:

    Professonnelle de la petite enfance et double maman, moi, jai bien ri 🙂 Parce qu une maman qui pete plus haut que son boule n est pas une vraie maman !!

  8. Le monde de Zorelie says:

    Superbe billet ! Celles qui commentent n’ont rien compris à la vie ou n’ont pas d’enfants. Être mère c’est aussi avoir des bas, des moments de fatigue, de faiblesse… Je pense que nous sommes plusieurs à avoir torturés nos enfants pour leur mettre du spray dans les narines et plusieurs à déjà avoir utilisé la menace d’en remettre pour les calmer. Alors oui bien sur, on pourrait mieux gérer, on peut toujours faire mieux mais on fait surtout comme on peut à l’instant T.

  9. Nathalie says:

    Petite Maman poule (je sais c’est dinde, mais poule j’aime bien!), moi mère de 4 enfants, ai proféré le même genre de menace, dans le même genre de circonstances. Ils sont bien plus grands que les tiens (oui en plus je tutoie, arg) et j’ai entendu de tout concernant l’éducation que je donnais à mes enfants. De « feld marchal » à super Nanny. Ils ne sont pas malheureux. Ils sont bien dans leur peau, et ça, je ne le crois pas, je le sais, j’y veille. Et ils sont aussi (presque) parfaits. Je hurle encore, ils me rendent folle, encore. Les combats sont différents. Mais toutes les mères qui hurlaient au scandale quand ils étaient petits se taisent maintenant. Elles sont en admiration devant le résultat (euh public entendons nous, en privé, c’est moins top). Et se demandent comment j’ai bien pu faire 😉 J’ai été une mère très imparfaite, pleine de doutes et d’angoisses mais qui a tenu son propre cap (en louvoyant souvent 😉 merci la remise en question 😉 ).
    Passer au dessus des mauvaises langues, garder le cap (garder l’humour, ça sauvera toujours) et profiter de ces moments où l’on se sens une super maman <3
    Merci pour ces billets qui me rassurent encore des années plus tard !

  10. Sista Mandyne says:

    Quand j’ai lu ta « menace » ça m’a fait sourire car je suis en plein dedans aussi (avec crise de larmes et fuite du Petit Loup quand je sors l’amoxicilline du frigo)… Tu sais quoi La Brigade des Mères Bienveillantes je lui dit zut et rezut… Si j’avais continué de les écouter je serais encore en burn out car j’avais « tout faux » et tout le temps… On est parents on fait comme on peut… Quand je m’enerve je prends le temps, un fois le calme revenu, de poser des mots…
    Bon courage et très bonne fin de semaine (moi en bonne mère indigne je laisse mon fils chez belle maman! Et toc prend ça LBdMB)

  11. Amélie says:

    Bonjour, moi c est pareil mais c est la menace je vous met dehors sur le trottoir !!! Mdr mdr
    Faut croire qu on aime crier sur nos enfants, n importe quoi. Celle qui est pas contente quitte ta page. BORDEL!!!!!

  12. Fred / Une souris bleue says:

    Il y aura toujours ces fichues mères parfaites … mais j’avoue que grâce au blog que je tiens et à ceux que je lis le jugement des autres me passe maintenant au dessus de la tête. Je culpabilise suffisamment toute seule de mal faire et de ne donner que des gâteaux industriels et des knakis à mes enfants tous les jours où presque pour en rajouter une couche 😉 Me principal c’est de les aimer grand comme ça et de faire ce que l’on peut puisque ce ne sera jamais parfait et heureusement d’ailleurs 😉

  13. Valérie T says:

    Jsuis moi aussi une mère de merde alors … Mes filles sont comme ton loulou et même pire ! Ce genre de « menaces » m’arrivent très régulièrement. Mieux vaut ça que de l’assommer, non ?! :p ah ah, je vais me faire dénoncer 😉

  14. Marjorie says:

    T inkiete moi aussi je menace mes enfants et après je leur fait des crepes ( celles avec la préparation toute prête en boîte carton !!)
    1ucune mère n est parfaite à part peut être Angelina Jolie mais elle a un pelletée de nounous derrière elle.
    continue de nous faire rire .

  15. Vanette says:

    C’est le meilleur moyen de faire le tri dans tes « amis » facebookiens. A moins que ta page ne soit publique et soit une porte ouverte à toutes les frustrées du monde.
    La maman qui dit n’avoir jamais crié, jamais menacé, ou jamais avoir eu une pensée négative envers ses mouflets est une menteuse invétérée.
    Parce que dans la vraie vie, ça ne se passe vraiment pas comme sur instagram ou tous ces blogs mielleux et hypocrites de mères parfaites.
    A l’heure actuelle, plus rien ne peut être dit ou écrit sous peine de se retrouver lapidée en place publique. Même les anonymes n’échappent pas à l’oeil aiguisé des bienpensants bisounours. C’est ainsi.
    Et puis… tous les enfants ont une mère de merde… la nôtre en était une, non, jusqu’à ce qu’on grandisse et qu’on se rende compte que non ? 🙂

  16. M says:

    Wahou !

    Certes je suis une jeune maman (& maman depuis peu 28/06),

    Mais du côté personnel comme professionnel, je ne peux que te comprendre !

    Rien ne sera jamais assez bien, il faut que l’on soit parfaites, mais même si on fais les choses au mieux on se fait critiquer.

    Quelle triste réalité.

    En tout cas bravo pour ce billet, je pense que beaucoup de mamans se reconnaîtront ici.

  17. Nathalie B says:

    Merci d’avoir exprimé si justement nos sentiments. Non nous ne sommes pas des mamans parfaites toujours impeccables, jamais un mot plus haut que l’autre….
    Nous sommes justes des femmes, des mamans qui essayons de faire de notre mieux. Oui on crie, on menace mais on ne nous enlèvera pas une chose, l’amour plus l’infini que nous portons à nos enfants.
    Nous serons toujours là pour eux.
    Continue comme tu es,imparfaite mais si vrai et laisse les médisants de côté, si ça se trouve derrière leur façade parfaite se cache une toute autre réalité.
    Bon week-end et régale nous avec les jolies coiffures de la demoiselle.

  18. alameresi says:

    Amen Cindy.
    Et continues à nous faire partager tes tresses de folie, tes gâteaux de guerrière mais aussi tes trucs de mères normales (parce que quelle mère n’a jamais usé d’un mini chantage à la con, hein? Je suis la première à le faire).
    J’ai un peu l’impression que sur les réseaux (et dans la vraie vie) les gens attendent le fail du parent, le truc qu’ils pourront critiquer goulument pour se rassurer sur leur propre médiocrité.

    • Maman Dinde says:

      Tout à fait. J’ai l’impression d’être jugée sur mes capacités de mère à chaque instant comme si les gens attendaient de te voir te planter pour te tomber dessus et te montrer du doigt en disant « haaaaaaaaaaaan!!!! »

  19. La fée vitaminée says:

    C’est clair le coup du pschitt dans le nez oulala c’est violent. Les critiques viennent souvent de personnes qui n’ont pas d’enfant ou de personne à l’extrême dans l’éducation de leurs enfants, les mères bio je les appellent 🙂 elles ne contraignent leurs enfants à rien au nom de la sainte loi de « il faut qu’ils fassent leur propres expériences  » et te regarde de travers des que tu élèves la voix. Pour finir je te dirais que je bosse dans un collège et que lnombre d’enfants se porteraient bien mieux s’ils avaient quelqu’un qui se soucis assez d’eux pour les menacer à coups de pschitt dans le nez.

    • Maman Dinde says:

      Moi aussi je bosse en collège 😉 Tu crois que je pourrais mettre ça dans le carnet de correspondance?
      Punition éventuelle : 2 pulvérisations de Prorhinel.

  20. monica says:

    mouhaha, ça me passe bien par le dessus de la couette le venin des mèresPlusParfaitesQueParfaites
    J’ai vu passé ton statut et j’ai rigolé toute seule car même si ma fille n’a que 9 mois je sais que le spchit nasale est un moment aussi douloureux pour elle que pour moi et je me vois très bien user de cette menace un jour 😉
    Bref, continu de publier tous tes moments de maternité, bons comme moins bons, les mères moins que parfaites et presque nulles seront là pour t’épauler 😉

  21. bbb's mum says:

    très beau billet !
    je plussoie les comm d’améliépicétout, de la mère si et des autres mères imparfaites…
    et j’aurai appris une chose: la mère parfaite VOUVOIE sur les réseaux sociaux ! 😉
    bises

    • Maman Dinde says:

      Haha c’est vrai! Encore une preuve que je n’en suis pas une, moi qui dis TU à tout le monde 😉
      (sur les RS. En vrai j’ai un minimum de savoir vivre)

  22. Luaco says:

    Bonjour, sachez que vos amis facebook, à mes yeux, sont malveillants, voire toxiques, ce sont des personnes jalouses qui vous voit comme une maman presque parfaite et qui attendait juste ce moment de pouvoir vous dire « baaaah nooooon »… Faites un bon tri, c’est mon conseil, nous n’avons jamais besoin de ces personnes negatives. Je ne commente jamais mais là j’ai voulu réagir.

    • Maman Dinde says:

      C’est vrai, c’est le problème des pages publiques où les gens s’abonnent. J’espère que cette fois ils auront fichu le camp, s’ils ne sont pas contents 🙂
      Merci pour le commentaire, ça fait vraiment plaisir de savoir qu’on est lu!

  23. murielle says:

    Je n’en reviens pas que tu te sois faite lynché sur ce post qui m’avait fait sourire…
    Et merci pour ce billet tellement vrai.

      • Maman Dinde says:

        Moi je m’en doutais. Enfin, je pensais qu’on allait me dire que c’était pas très malin, pas que c’était de la maltraitance et qu’on plaignait mes enfants.

        • Laeboa says:

          Alors voilà, moi qui suis une ancienne enfant battue (coups de pieds, coups de poings, côtes cassées, malnutrition, injures, arrachage de cheveux, j’ai eu droit au grand chelem pendant 15 ans), je peux parler : dire « si je dois remonter je te remets du pshitt dans le nez », c’est rigolo et innocent, parce que c’est borderline ridicule et inefficace comme « menace ultime ». Je suis furieuse que des trolls internets aient eu l’inimaginable culot d’évoquer la « maltraitance ». C’est monstrueux comme accusation ã ton encontre, et profondément immoral et ignorant. Indécent, meme, d’oser comparer ta gentille blague avec ce que des petites filles comme moi subissent dans certaines familles. Une comparaison aussi obscène ne peut être faite que par des gens qui ne méritent pas qu’on leur accorde une milli seconde d’attention, prêcheurs de bonne parole qui seront les premiers à péter un plomb sans prévenir et à balancer une torgnole à leurs gamins.

  24. Ode says:

    Bel article, tellement réaliste ! Ne gaspillons pas notre énergie à nous justifier auprès de personnes qui ne nous jugeront jamais à la hauteur quoi qu’on fasse….

  25. GASSET says:

    Très bel article. Pleins de vérités! Il est vrai que dans notre société, les gens parlent, les gens jugent. SI par malheur tu ne correspond pas au stéréotype de la famille modéle.

    Mais il faut rester indifférent à toutes ces critiques.

    Je suis mère de 4 enfants, je peux te dire que j’en ai entendu dans tout les sens, que ce soit de l’admiration ou du jugement. Ma seule réponse est que l’on fait de notre mieux, conscient de nos décisions. Nous avons des échecs, des victoires, des pleurs, des rires. Mais tout ça c’est la vie, à nos loulous doivent aussi apprendre à la connaitre pour l’affronter plus tard.

    Reste fidèle à tes opinions.

    Merci pour ce message

  26. La vie en Tisanie says:

    Article tellement vrai! ça me rappelle la fois où Tisane a eu une conjonctivite, il fallait lui mettre des gouttes dans les yeux et c’était juste l’horreur. Lors de la conjonctivite suivante, quelques mois plus tard, je lui ai dit que si elle se débattait, il allait falloir la ligoter! Du coup, quand nous sommes allées chez le médecin, il a demandé ‘ça va aller pour mettre les gouttes?’ et elle a répondu: ‘oui, sinon ma mère me ligote’….la honte!!!! (mais bon, elle n’a pas fait d’histoires pour mettre les gouttes, gnark gnark…)

    • Maman Dinde says:

      On a vraiment l’impression d’être des bourreaux parfois hein? Je me revois à 6 ans devant faire une piqûre chez le docteur, avec ma mère et le doc à moitié couchés sur moi. C’était de la désensibilisation (allergies), 1 piqûre par semaine pendant 1 an. Puis j’ai eu des prothèses orthopédiques qui me provoquaient des crampes la nuit, des vrais engins de torture qui étaient censés me faire gagner en souplesse musculaire. En y repensant j’ose même pas imaginer le conflit émotionnel qu’a du éprouver ma mère dans ces moments là!

  27. Maman et Toussa Toussa says:

    Moi je t’ai lu et ton statut ma fait sourire! Ici on grossit les traits de nos vies et certains ne comprennent pas. Tant pis ! Moi je leurs dit que ce n’est pas un blog et une page faites pour eux, qu’ils passent leurs chemins.
    J’aimerai bien passer une semaine entière avec ce mamans qui linchent… juste comme ça… juste pour voir !
    Tu n’as rien à te reprocher, on fait comme on peut mais du mieux qu’on peut au moment donné.
    Des bisous <3

  28. Stéphanie says:

    tellement vrai. Merci, je me sens un peu moins seule. je ne sais plus qui m’a dit cette phrase que je me répète souvent: « Avant j’avais des principes , maintenant j’ai des enfants. »

  29. Pauline says:

    Je suis tout à fait d’accord avec toi… ça fait du bien de lire un texte comme le tien!
    Paradoxalement, lire ton post me donne encore plus l’impression que tu es une mère parfaite 😀
    Continue ton blog tu as une très belle plume! 😉

  30. Cécile says:

    Très bel article sur la réalité d’être maman… Je pense que ces critiques viennent aussi beaucoup d’une incompréhension de la part de ces « mères parfaites » (je déteste ce terme, personne n’est parfait et je ne pense pas qu’elles se revendiquent ainsi non plus).

    Elles ne semblent pas comprendre qu’on peut faire et dire des choses qui sont contraires à nos principes. Qu’il n’y a pas besoin de rappeler ces principes, mais d’apporter du soutien, de l’humour, un peu de positif aux autres mamans.

    On peut utiliser menaces et même punition, tout en sachant que c’est contre-productif. Tout le monde n’a pas la chance d’être en permanence dans le self-contrôle, de vivre dans un milieu apaisé, d’être tellement bien dans ses baskets qu’on ne pète jamais un câble !

    Je suis, sur le fond, en théorie, 100% d’accord avec les principes de l’éducation non violente. Et pourtant, y a des jours (honnêtement, je devrais dire « tous les jours »), je n’y arrive pas !

    Nous ne sommes pas des mères parfaites, nous sommes des mères qui faisons de leur mieux avec ce qu’elles sont et ce qu’elles ont, à un instant T. Et les remarques sur « comment faire au mieux pour son enfant » ne font qu’ajouter à la culpabilité, donc au mal-être, donc à ne pas aider à faire au mieux pour son enfant.

    Soyons bienveillantes avec nous-mêmes, et les unes envers les autres, et nous pourrons être bienveillantes avec nos enfants.

    • Maman Dinde says:

      Je suis d’accord sur absolument tous les points. Je rêve de savoir comment faire, de trouver la clé pour me passer des punitions et des fessées. Ca marche avec la grande, mais avec le petit, j’ai l’impression que c’est la seule chose qui marche et ça me déchire!

  31. Jouve says:

    Les gens sont des cons. Toutes ces mères soit disant parfaites… J aimerai les voir au quotidien! La menace comme celle ci n est pas de la maltraitance! Faut arrêter!!!! On fait toutes comme on peut! Avec nos petit monstres qui sont aussi nos petits anges. Avec leurs caprices pourris et leurs moments de tendresse. Personne n’est parfait!!! Et certains devraient s observer avant de juger!!! Bravo pour ton blog

  32. Gruthier marie says:

    Tellement vrai !!!!!
    Pour Facebook et pour la mère parfaite !!!!!
    On fait de notre mieux et c est déjà pas mal moi je trouve !!!!
    Bisous et courage je suis avec toi

  33. fred says:

    Superbement écrit….bravo. Je lis peu souvent les articles du genre mais la je suis restée scotchée.
    Etant moi même maman de 5 enfants je ne peux que comprendre à 200% ce que tu décris.
    ;))))

  34. Aurélie says:

    Moi ça m’a fait rire le coup du pchitt… et sérieux y’en a qui mettent leur gosse dans un séche linge ou qui les prostituent alors les leçons de morale et la culpabilité: merde! (Une pensée pour tous ces petits martyrs).

  35. Crevette d'ODouce says:

    Bon sang, le gens me font peur parfois.
    On ne montre que ce que l’on souhaite sur nos blogs et heureusement.
    Comme le dit « Florence » à l’image de « on est tous le con de quelqu’un… » « on est tous la mère de merde de quelqu’un ».

    Et continue de faire la dinde. Tu le fais si bien ;-)…

    PS : Grande Crevette (6 ans) ne sait toujours pas bien faire du vélo… (je m’en vais me noyer dans mon bain pendant qu’elles jouent SEULES dans leur chambre)…

    • Maman Dinde says:

      J’ai l’impression de faire déculpabiliser bcp de mamans sur l’histoire du vélo!! J’ai eu beaucoup de confidences du genre ajd, ça me fait rire!

  36. christine says:

    merci, je croyais qu’il y avait que moi qui se sentait come une mere ingrate !!!!!
    hihhi faut êtes parfaite les mamans aux yeux de qui…

  37. Bébé change la vie says:

    Mais t’es sérieuse, t’as vraiment eu des méchancetés quand tu as posté ça ??? Dans ce cas, je suis encore bien contente de ne pas avoir beaucoup d’abonnés, ça m’évite d’avoir ce genre de critiques !!
    En tout cas bravo pour ce billet qui fait du bien ( à toi aussi j’espère ?) 😉

    • Maman Dinde says:

      Moi ce qui me fait du bien c’est vos messages 🙂
      Je savais qu’en ouvrant un blog je m’ouvrais à ce genre de critiques de la part de parfaits inconnus, mais je n’ai malheureusement pas un caractère assez béton pour que ça ne m’atteigne pas. Mais j’y travaille 🙂
      Avant ça, c’était quasi parfait. J’ai la chance d’avoir des lectrices en or, drôles et compréhensives. C’est un bonheur que je te souhaite 🙂

      • Amélie says:

        Je viens de te découvrir. Bravo. J’avais l’impression de me lire et tu m’as beaucoup fait rire il ya des mamans parfaites a tous les coins de rue qui nous disent comment faire …. Il y a de bons conseils et des leçons de moral…. A prendre et a laisser … Moi je ne vois qu’une chose le sourire de mon ange quand je passe dans son champ de vision… Même si je viens de lui monter dessus pour le moucher a grand coup de sérum physio…. Alors courage et surtout continue. Tu es formidable

  38. Florence says:

    Ton article m’a quasiment mis les larmes aux yeux! Car en effet pour moi, tu es une mère parfaite! Celle qui ce fait belle (tellement qu’elle regrette les talons un jour de rentrée), qui assure coté mode avec des gambettes box et des bibliothèques à vernis! Qui habilles ses enfants comme dans les brochures de Verbaudet.. Bref si je suis t’as page c’est que avant même de devenir mère moi même tu me faisais rêver de parfaititude et ton humour l’apogée de la blogeuse-maman-dereve.com!
    Seulement le plus drôle dans tes post c’est quand même quand tu nous décrit les dessous de la famille parfaite! Quand le lardon se transforme en twister dans ton salon ou que le jambon se retrouve dans les wc! Alors qu’elle soulagement pour une primi comme moi de pouvoir lire tes articles qui décoince sur la parentalité! Car oui j’avais tellement peur d’accoucher que j’ai dû consulter un psychologue (garde le pour toi 😉 ) et rien y a fait sauf ton article sur la naissance du terrible two en trois acte (merci la baleine et le coucher de soleil)! Que quand je disais que je n’ai pas aimer être enceinte on me lapidais du regard, que pour moi manger le prémâcher de mon bébé était juste hors de question, que bordel on nous avait pas dis que la péridurale on devait plus appuyer pour pouvoir « sentir quand le bébé arrive » (WTF??) Alors je tiens juste (avec ce pavé) à te remercier pour tes articles car c’est en m’etranglant avec mon café (quoi je bois pas du thé?!) du matin en lisant tes annecdotes que on se sens normale! Dans un monde ou il faut être belle-mince-parfaite-mère-maisquitravaille-fmmedeménage-épouseEtmaitresse. Ça fait du bien de pouvoir lire que chez toi aussi, mère parfaite et opi-addict, ta tartine tombe sur le coté confiture.
    <3 continue tu est vraiment parfaite comme mère de merde <3

    • Maman Dinde says:

      Oh mais que ce message est chou! Que ça me fait plaisir! Merci merci!
      Et puisqu’on fait dans les confidences : moi aussi je suis allée chez la psy, après le lardon. Y’a une grande phase post naissance du lardon où je n’ai pas beaucoup posté. j’ai fait une petite dépression post partum en fait, et je me réveillais la nuit en pleurant « je suis la plus nulle des mères! ».
      Et la psy de la mat a été formidable et m’a fait comprendre que je me mettais trop la pression. Je repense souvent à tout ce qu’elle m’a dit, ça m’a fait beaucoup de bien.
      Merci encore à toi pour ton long message 😉

      • Florence says:

        Merci de m’avoir répondu avec tout ces jolis messages je ne pensais pas que tu allais me lire ^^
        Y a de quoi avoir la pression quand on est parents!! Et sur ce coté là je te comprend. Après la naissance de ma fille je me suis tellement mis la pression que je n’avais plus de lait.. J’ai dû m’enfermer chez moi et me déstresser pour que j’ai ma première vrai montée de lait (10 jours quand même) et puis j’ai compris que c’était en suivant mon instinct que ça fonctionnait le mieux avec ma choupette. Alors suis ton instinct! 😉

  39. kermaria says:

    Mon Dieu….mère de cinq bambins je les ai tous menaces au moins une fois.

    Mais Dieu aussi que je les aime….

    Ben oui l’un n’empêche pas l’autre et que là première wonder maman sans faille ose me jeter la première tetine où cahier de devoir où smartphone selon l’âge ……

    Merci pour ces veritès …

  40. Jess says:

    Réellement désolée pour les réflexions que vous avez subit et bien je m’y retrouve et bizarrement c’est assez réconfortant jdois dir… je me sens bête de dire ça mais c’est cque jressens. Merci du fond du coeur

  41. marydod says:

    c’est à coups de menaces comme celle du pschitt dans le nez que nos enfants deviennent beaux, grands forts et intelligents , non ? Il n’y a qu’à voir ma Laure !!!
    Continue comme ça, ils seront fiers de toi quand ils seront grands !

  42. Lily says:

    Très beau texte et très vrai. Mais, sinon, tu peux aussi, ne pas raconter ta vie sur les réseaux sociaux et tu ne seras plus jugée.

  43. Lorelei says:

    ton article me touche énormément…Je suis une de ces mamans pas parfaites, qui craque souvent, qui s’en veut mais qui n’arrive pas à faire autrement….
    j’ai vraiment adoré te lire, merci!
    bisous

  44. marjorie says:

    un grand merci pour ces 5 minute de fou rire tout est tellement vrai je suis fan merci sa fait du bien de voir que on est pas les seul a ce faire harceler par ces maman qui savent toujours tous bien faire avec leur éducation moderne a la noix

  45. Nathalie says:

    Je ne vous connais pas, mais je vous aime!!!
    Je suis « souvent » la mère de merde de plusieurs. Et souvent, je les emmerde justement! Mais parfois, quand je ne suis pas « au top », alors, je me questionne, je culpabilise, je suis une mère normale quoi!
    J’ai lu quelque part que les parents parfaits n’ont pas d’enfant… Je crois sincèrement que c’est vrai…
    Merci!
    Vous faites ma journée!!!

  46. bibiche says:

    Ça me rappelle la première fois où j’ai dû user de la prise de catch avec mon lutin pour du pschit aussi. Et c’est son père qui m’a dit que je faisais preuve de violence. J’ai « relâché » le lutin et dit à son père qu’il avait qu’à le faire puisqu’il était si malin. Un quart d’heure après il est revenu avec le lutin mort de rire dans les bras. Je lui ai demandé comment il avait fait et il m’a répondu qu’il avait pas réussi. Et le lutin a rajouté  » é gagné »…

  47. Sopink says:

    Je ne sais pas faire les gâteaux, je n’aime pas cuisiner, je n’emmène pas mes enfants au parc, je passe mon temps à courir d’un RDV à l’autre, j’oublie l’heure du goûter, et 24h c’est trop peu mais qu’est-ce que j’adore mes enfants. Merci pour ces billets que je lis toujours avec autant de plaisir. C’est comme si je relisais presque mon propre journal intime !

  48. O. says:

    Et je vais te dire un truc : une maman bienveillante qui ne sait pas l’être avec les autres adultes autour d’elle a encore du chemin à faire.
    La bienveillance, ce n’est pas juste savoir écouter son enfant quand il hurle à la mort parce qu’il n’y a pas de frites au déjeuner. C’est aussi savoir écouter ce que chaque personne que tu rencontres ne dit pas forcément, mais montre dans ce qu’elle te transmet de sa vie…
    Parole de MamanCommeEllePeut !

  49. 2 doigts d'idée says:

    Mais purée qu’est ce que j’ai rigolé ! Pas pour les donneuses de leçons mais pour la menace.
    Ma fille a 10 mois et j’ai réalisé par hasard qu’elle avait très peur de Murphy le singe qui était à la mode quand j’étais petite et qui est toujours chez mes parents. Elle passe son temps à essayer de toucher les fils électriques. J’avais besoin de la laisser seule 1 min… J’ai posé Murphy par terre et elle a sagement attendu. Oui, c’est mal.
    Mais j’ai pu aller faire pisser sans craindre qu’elle s’electrocute. Et celles qui jugent et donnent leurs si bons conseils, arrêtez donc de zoner sur le Web et allez faire des gaufres avec vos enfants parfaits 🙂

  50. Mompach says:

    Enfin quelqu’un qui a l’air de ressentir les mêmes choses que moi….je ne suis donc peut être pas si seule finalement. …merci!

  51. mitaine says:

    purée…ca me laisse pantoise! Je découvre ton billet (et ton blog) grace a alameresi qui a elle aussi fait un super billet. mais tant de connerie, ca me sidére! moi je menace numero2 de lui couper les ongles des pieds (ce qu elle deteste!!!!) si elle vient pas de suite changer sa couche! Quelle mauvaise mèèèèère!!! l homme tranquille menace constament d’aspirer tous les jouets si numéro 1 ramasse pas tout illico presto..on est les rois du chantage a la maison et je crois bien qu heureusement que je n’ai pas de page fb ou d instagram car moi qui me sens etre la mere de merde numéro 1 en permanence, qu’est ce que ca serait si en + j avais des trousduQ comme ca qui venaient la ramener!!! je te soutiens à 3000% et partage ton billet, j’ai honte pour les haineux(-ses) qui t’ont dit tant de conneries!!

  52. dophinel says:

    Moi ça me fait toujours un peu rire ces qualificatifs extrêmes qu’on colle aux mères … et ce qui me fait le plus rire c’est qu’on s’enferme nous-même là-dedans, en reprenant le même vocabulaire : mère parfaite, mère indigne.
    Je ne suis ni l’une, ni l’autre, et ça ne m’intéresse pas, je suis un être humain, avec sa bonne volonté, ses fatigues, ses blessures personnelles et son désir plus fort que tout de donner le meilleur de moi-même à mon fils, sans me perdre et m’aimant moi aussi, et son père et tout un tas de monde.
    Arrêtons de nous juger, de juger autrui et de nous abreuver sur internet de choses qui suscitent en nous des émotions violentes et négatives.
    Sur internet, je ne m’arrêtent que sur les choses qui m’inspirent et me motivent à faire mieux !
    Je refuse de me culpabiliser de ce que je ne fais pas où pourrais faire mieux, cela viendra en son temps, quand je serai prête, je suis en chemin et c’est très bien comme ça, c’est mon chemin et il est INCOMPARABLE. pour ceux que ça intéressent : http://dophinel.blogspot.be/2015/07/limportance-de-lexemple.html sur mon propre blog.

  53. meslutins says:

    Bonjour,
    Comme toi de part mon blog on aurait tendance soit à me dire que je suis une mère parfaite vu que je fais des activités avec mes 2 loulous, que je suis dans l’association les Parfants, et en plus que je suis seul toute la semaine avec mes 2lutins. Mais oui il y a le revers du décor et parfois on craqué et on est humaine avec nos caractère, nos limites.

  54. Sullivan says:

    Ce sentiment de culpabilité, vaut aussi pour le père. Je le ressent souvent même si j’essayé de donner une éducation riche à ma fille. On pardonné plus au père ces moments de faiblesses et c’est stupide. Je partage certain moment familiaux par dessin sur mon site, tout comme vous le faite par ce blog… …en filtrant les moments de faiblesse. Merci d’en parler, je me sens moins peredemerde

  55. Valerie says:

    Plus que l estime de soi, il y a l indulgence. Internet ou confessionnal? Comment faisaient ces milliards de femmes avant nous pour élever leurs enfants sans internet? Avaient elles autant besoin du regard des autres, de jugements ou de valorisation? Ou juste le fait naturel d être mère sans se poser toutes ces questions… Je suis tombée sur votre blog car des amies FB l avaient liké comme on dit, et j ai eu envie d y répondre, moi 41 ans divorcée, remariée, pour juste vous donner ce mot: indulgence. Être mère serait ce ne pas être humain? Et depuis qd l humain est il parfait? Est ce que la façon de faire du voisin est mieux que la votre? Qui le leur a dit? Les pédopsy dont je me rapproche puisque je reprends mes études en ce sens, ne sont pas dans le jugement ..un enfant n a pas besoin de l éducation du voisin mais celle de sa mère et de son père. Il n est pas question de savoir si vous faites bien , il est juste question pour votre enfant de savoir qui le guide, qui l aime?

  56. Marion says:

    Superbe témoignage!!! Formidablement bien écrit!!!
    Il devrait etre inclus dans la fameuse « boîte rose » remise aux futures mamans, histoire de les préparer a çertains « moments de solitude » qui ne devraient plus en être. Encore merci

  57. lamofe says:

    Je pense que je suis qq 1 qui pourrait vous faire bcp de bien….vraiment.
    mes filles ont eu droit a « mouche toi dans ta t’aie d oreiller  » à 4h du mat….Ainsi qu a l alcool à 90 sur la petite coupure au doigt qui empêche de dormir (si si)
    Je rassure tout le monde….Elles sont vivantes…ont 14 16 et 18 et moi je vais super bien!!!!
    Courage

  58. angy says:

    j’adore votre article ,je me suis reconnue a chaque ligne !!!je fait partit du club des mère de merde et j’en suis fière !! je vais devoir abréger ce message il me fo monter de nouveau car les deux adolechiant sont en train de se bagarrer comme dab comme si dans la phrase « ranger votre chambre « il étais sous entendue « battez-vous !!!!! » grrrrrrrr mais qu’elle sera ma prochaine menace n’hésitez pas a me donner des idée car la je suis legèrement a cour ……….

  59. Tiphaine says:

    Chouette partage d’expérience. Courageux et authentique… Rassurant pour les autres…
    Moi je dis Bravo 🙂
    Bonne continuation à toi et paix dans vos ptits coeurs 😉

  60. Mirabelle says:

    Je suis à peu près sûre que les gens qui font ce type de remarque n’ont jamais eu d’enfants ou alors ça remonte à si longtemps qu’ils ne se souviennent plus de ce que ça fait de devoir gérer la crise de nerfs de son Mouflon!

  61. LanaK says:

    Merci pour ce post plein de sincérité, instruisant mes enfants à la maison je me reconnais énormément dans ce mélange d’admiration et de critique, du besoin de garder la face et vider son sac. Merci, je me sens moins seule 🙂

  62. Sami says:

    Ne change rien, tu n as de comptes à rendre à personne. On en croise tous les jours des parents exemplaires dont les enfants dérapent malheureusement. Mais la encore c est toujours la faute du fils du voisin ce ptit con qui emmerde le monde, car leur enfant à eux est juste influençable le pauvre.
    En tous cas fier d être un père de merde!

  63. Erik says:

    Juste merci, même si ça semble dérisoire… Je suis un papa sévère, certainement trop, d’ailleurs. Mais tous les jours je vois mes enfants grandir dans l’amour dee leurs parents, avec des limites et un cadre de vie bien établis, et ils nous le rendent bien…
    A vous lire, je me sens moins seul, à vivre des galères (un peu) des doutes (déjà bien plus) et des moments de gloire (elle a mis son linge au sale toute seule!) qui rachètent toutes les peines endurées. On ne sera jamais parfait, on fait de notre mieux, c’est déjà beaucoup.
    Prenez soin de vous!

  64. Stephane says:

    Etre parent c’est trouver dans l’amour de ses enfants la force de faire ce qui doit être fait. Ce que pense les autres….. Non, les autres sont des abrutis vérolés par la peur de ne pas être à la hauteur. Toi tu a la force d’être sincère.

  65. Didine says:

    Et bien si ça peut te rassurer moi le mien est allé a l’école avec le survêtement a l’envers ce dernier vendredi. Et ben oui, je lui prépare ses habits mais il s’habille tout seul et vu que les matins sont souvent rock’ n roll a la maison, ben j’ai pas vu. Je m’en suis aperçue au milieu de la cours de l’école lorsqu’il s’est mis a courir devant moi (cf matins rock’ n roll..) et que j’ai vu les jolies petites cifelles bleues dépassées au dessus de son cucul !
    OMG !!! Je lui suis partie après et ai tenté de ranger discrètement les dites ficelles. Bon je dois avoir des mères sur la même longueur d’onde que moi parce que celles qui m’ont vu on rit, de compréhension, de compassion, enfin d’un air entendu quoi !
    Alors pas parfaites pour certaines choses mais si parfaites pour tellement d’autres Cindy 😉 bises

    • Cindy FaitlaDinde says:

      Au contraire, tu as encouragé son autonomie, et ça c’est chouette!
      Je t’avoue que parfois c’est moi qui arrive le gilet sur l’envers à l’école – et mes collégiens qui attendent la fin de l’heure pour me dire « eeeuh madame, on voit votre étiquette, là »

  66. Cécilia says:

    « Elle lit Dolto, pratique Montessori et ses bacs à semoule sensorielle »

    J’ai ris. Même si en vrai les bacs à semoule senso c’est trop bien !

    Et sinon ces mamans là qui te donnent des leçons ou te tombes dessus c’est pas des vraies mamans bienveillantes qui lisent Dolto et Montessori, sinon au lieu de te tomber dessus elles te tendraient la main.
    Courage <3

  67. silk says:

    D’une mère de merde à une autre, moi je dis chapeau.
    Car tous les jours c’est dur, tous les jours c’est merveilleux. Mais que rarement on est félicitée.
    Alors bravo !

  68. Vince says:

    En tant que papa, je n’aurais jamais mis ma vie (et surtout celles de mes enfants) sur les réseaux sociaux…..
    Donc ne venait pas vous plaindre et oui, du coup, vous êtes une mère de merde….
    Cordialement
    Vincent

  69. batice71 says:

    Bravo et merci pour cet article !
    C’est peut-être la raison principale qui fait que je ne suis pas fan des réseaux sociaux et que je m’en passe volontiers.
    Les « tu devrais » des grands-parents suffisent largement…
    Effectivement, nous sommes dans une société où nous devons être des mamans parfaites et je ne culpabilise pas parce qu’on est pas des robots mais des êtres humains.
    Quant aux bien-pensants, qu’ils s’occupent des leurs…

  70. JodyR says:

    Les mères parfaites ont des enfants apathiques ou ultra dociles, bref sans personnalité. C’est plus facile, moins intéressant.
    On ne fait pas comme on veut mais comme on peut.

  71. Mailis says:

    Bonjour et bravo ! Je suis arrivée sur ce blog par une amie maman. Moi je n’ai pas d’enfants, mais j’ai une mère, et voilà ce que j’en pense : elle ne sait pas faire les gâteaux arc-en-ciel pailletés, elle ne me cousait pas de costumes pour Halloween, je ne crois pas qu’elle m’ait jamais fait une tresse et on ne faisait pas d’ateliers peinture avec les pieds le dimanche. Pourtant je la remercie régulièrement d’avoir été et d’être encore une si bonne mère, parce qu’elle m’aime et qu’elle a su me le montrer. C’est tout ce dont on a besoin, nous les gosses : savoir que vous nous aimez.
    Entre la mère parfaite et la mère de merde, soyez juste la mère qui aime ses enfants, ça suffira. Et ne vous gênez pas pour renvoyer aux jugeurs leurs inepties.

  72. Carmeline says:

    Ici quand je craque vraiment, qu’il me fait rager depuis une heure a refuser de rester au lit, Je lui dis que s’il continue, il n’ira pas à l’école le lendemain. C’est méchant, mais ça fonctionne. Puis c’est vrai, s’il se couche après minuit, je ne le réveillerai pas à 6h30 pour qu’il puisse aller à l’école. Pour que la journée soit un désastre, non merci. Je suis une mauvaise mère aussi, mais c’est comme ça. Celles qui se pensent mieux que moi n’ont qu’à l’aimer autant, le supporter autant, le soutenir autant. Après, on verra. Puis c’est facile de juger, mais franchement, les gens ne pensent pas une seconde que si l’explication, le « mais voyons mon chéri, je comprends ta colère, j’entends tes récriminations, et je conçois que tu ne saches pas maîtriser ta colère mais me jeter la table basse dessus quand je te dis non me fait beaucoup de peine. J’aimerais que tu cesses » suffisait, on s’en contenterait. Ce serait sans doute mieux pour eux, et pour nous ce serait tellement plus simple…

  73. Elodie Gueri says:

    Bravo déjà. Car ça fait du bien aussi de lire sue tout le monde nest pas super maman et juste une maman comme nous toutes 🙂
    Pour ce qui est des jugements c’est l’enfer alors imagine, je suis mamqn d’une petite fille handicapée (retard de développement psychomoteur). Ton quotidien est deja l’enfer entre les angoisses et les nombreux rdv medicaux alors quand qqun te dis comment eduquer ton enfant, je te jure, tu as des envies de bagarres !!!
    Tes enfants sont en bonne santé, nourris, loges, instruits, les fessees ne les traumatisent pas mais leur apprennent les limites, la notion d’interdit et font d’eux de futur citoyens respectueux. De ce que j’ai pu voir, tu es une super maman ! Alors profite et laisse jaqueter 🙂

  74. Michèle says:

    Ah ah ah, c’est tellement ça. J’aimerai rencontrer une mère parfaite, une fois, juste pour voir comment c’est. Et si elle pouvait inviter mes enfants chez elle une petite semaine ou deux, pour voir comment ça fait d’avoir des enfants qui font pas tout ce qu’on leur dit de faire même si on cherche à les en convaincre du mieux qu’on peut, j’apprécierai 😀

  75. marie-ange says:

    Alors là je me permets de partager un de ces grands moments où tu es confrontée de plein fouet à un de ces avocats de l’accusation: j’ai de la chance je vis dans le sud, et l’été on traîne souvent à la Ciotat où nous avons nos amis et nos petites habitudes estivales. Nous voilà donc de sortie papa, moi et notre beau petit dindonneau label rouge de presque 8 mois! Au gré de notre balade nous nous retrouvons sur une place où jouait un chanteur que nous aimons pour profiter du petit concert (genre acoustique avec instruments traditionnels, pas une rave quoi!) . Pendant la petite demi heure que nous avons passés là, le dindonneau persuadé que cette fête et tout ce monde s’était rassemblé en son honneur a mis tout son coeur à chanter des grands « aaaaaaa » , souriant de toute ces gencives provoquant le rire des personnes alentours.. Et puis c’est le drame! En grosse mère de merde, j’ai quitté ma place à côté de mon joli chanteur pour me remettre en mode conduite derrière ma poussette direction la sortie (on étaient bien mais on allait pas y rester à vie), provoquant les pleurs de mon fils qui ne goûtait pas la suite du programme. Et c’est à ce moment là après 30 secondes de pleurs qu’une passante m’assène comme un coup de poing: « Votre bébé pleure et vous ne le voyez même pas » . Ce à quoi je réponds que oui un bébé des fois ça pleure et que ça fait pas non plus des heures.. Oui parce que des fois la mère de merde se sent obligée de se justifier. . Réponse: » C’est pas un endroit pour un bébé , on ferait pas ça a son chien! » … J’ai cru que j’allais céder à des impulsions meurtrières!! Le pire c’est qu’elle a voulu revenir à la charge et s’est ravisée en voyant mon regard (sûrement injecté de sang !) . Et quand le papa a su le contenu de l’échange bref mais si intense j’ai cru qu’il allait fendre la foule pour aller lui dire ce qu’il en pensait! Alors autant te dire que j’ai mis du temps à ravaler ma colère! Ton blog est juste génial et plein d’humour et de second degré. Tout ce dont à besoin une maman débordée, pas coiffée et qui pue le lait caillé! Alors même si je sais pas faire une tresse correctement je t’apporte tout mon soutien! Surtout continue à parler aux mamans imparfaites que nous sommes et à nous rassurer et nous faire rire! Longue vie à la Dinde et toute sa basse cour! Des bises de Marseille.

  76. Luly says:

    La plus gentille chose qu’on m’ait dite, alors que je n’avais que le Gnome n°1 : « on fait ce que l’on peut ».
    La journée d’hier a été aux antipodes du bonheur pour cause de « recadrage général » mais j’ai savouré ce dimanche de « retour sur investissement ».
    Et je commence à en avoir ras le bol d’entendre parler de la bienveillance parentale, alors que si je ne suis pas dans ce domaine à chaque fois, je dois être dans celui de la maltraitance. Connerie !
    Une bise d’une mère qui aime profondément ses enfants (elle aussi) et que, rien que ça, c’est de la bienveillance.

  77. MARC says:

    Je suis une maman seule avec 2 enfants. Je fais ce que je peux et je le fais bien. Je n’écoute que celles qui sont comme moi, ça m’évite de m’épuiser pour rien. Mes enfants auront des choses à me reprocher : tant mieux ! Ca les aidera peut-être à faire mieux, et au moins à ne pas croire que la perfection est de ce monde.

  78. Amandine says:

    Ah ah juger is so easy !
    Les personnes bien pensantes me font toujours un peu flipper car souvent une fois la porte de la maison fermée les enfants sont malmenés pire que ça!
    Méfions nous des apparences… (je ne parle pas de secret story hein ! Lol )
    Je préfère que quelqu’un soit cash plutôt qu’il fasse semblant.
    L’humain est complexe et ne perdons pas trop de temps à le comprendre car il est évident que nous ne parlons pas le même langage!
    Continues de partager avec nous ces moments de mère tout simplement ❤

  79. Perrigueur says:

    Je suis une mère de merde, tellement fière de l’être. Et en plus mes fils me rendent tout l’amour qu’ils reçoivent et me remercient chaque jours : faire d’eux des Hommes qui sauront jouer câliner réprimander et tant pis pour la lessive pas étendue et la collation sucre et palme: cet écart diététique en échange d’une heure de jeu en famille ou le chantage moisi au Liquide physio ! Au moins le nez est nettoyé ! MERCI à toutes les mères pourries ! Tête haute et poitrine orgueilleuse 😉 on garde le cap les filles

  80. Linsey B. says:

    Merci, juste merci!
    Je suis maman de trois enfants (4 ans, 3 ans & 16 mois). J’avoue que moi aussi je me sens souvent comme une maman de m…. je me dis pourquoi j’ai pas fait comme ça, ou encore j’aurais du faire ceci et cela, etc.
    Je me dis comme toi parfois,… c’est trop dur pourquoi je voulais des enfants si proches et l’instant d’après: Me voilà entrain de penser à un 4ème enfant… On les aime quoi qu’ils fassent!
    😉

  81. Mam's... de merde aussi!! says:

    Juste un mot: I love You!!! J’ai vu les commentaires en question… Juste pathétique ces grandes donneuses de leçons a 3 francs 6 sous… Tellement facile de faire des grands discours cachée derrière un profil FB, de juger sans connaitre les tenants et aboutissants!! Bref il y aura toujours des personnes qui croient tout savoir dans la vie et qui aiment faire la morale aux autres… Moi je te kiffe … Alors continue de faire la dinde

  82. Perrine says:

    C’est chouette d’avoir eu le courage de l’écrire personnellement je ne l’aurais pas eu surtout après avoir lu un bon kilomètre de commentaires assassins !
    Sinon chez nous les Wondermum (notre groupe de maman-femme de marin qui se retrouvent mères célibataires mais quand même marié la moitié de l’année) c’est les mamans qui en bavent au quotidien les mères de merde imparfaites qui arrivent quand même à continuer de se battre pour éduquer leurs enfants correctement et pas à coup de sucettes bleu ou de brioches à paillettes parce que après tout nos gamins ils s’en foutent des paillettes une fois mangées ! Et d’après ce billet vous êtes tout à fait qualifiée pour être une Wondermum alors bienvenue au club !

  83. Mag says:

    Bonjour,

    J’ai une astuce qui a « changé » ma vie de maman d’un petit enrhumé 3 semaines chaque mois: pour les lavages de nez et autre pschitt, je l’emmitoufle dans une grande serviette depuis le cou jusqu’au pied. Il déteste toujours se lave le nez mais comme il ne peut pas bouger les bras ça va beaucoup plus vite. Et au bout de quelque temps, ça se fait même sans crier…

  84. Ellie says:

    Moi j’assume: mère de merde de 4 ados (dont 2 à la fac aujourd’hui), ma plus oncteuse menace, tout au long de leur croissance, fut « si tu….. Je t’arrache la tête! » Ils l’ont gardée et moi aussi. Aujourd’hui ils ont confiance en eux, ne fument pas, ne boivent pas, ne dealent pas et ne font pas de bêtises. Ce sont de bons rigolards et je suis sure qu’un jour je les entendrais menacer leur progéniture de leur « arracher la tête » et si non je serais désolée qu’ils ne continuent pas la tradition qui remonte à de nombreuses générations. Signé maman de merde qui s’assume pleinement 🙂

  85. libellules says:

    Merci pour ce post ! On sent que ça vient du coeur et c’est tellement, tellement représentatif de ce que chaque maman vit au quotidien, entre doutes, fatigue, injonctions paradoxales, jugements… Heureusement qu’on a le sourire de nos marmots pour survivre à tout ça ! Merci encore.

  86. Virg says:

    Bonjour
    Je comprends tout à fait ton sentiment, les jugements reçus, la culpabilité… C est un chemin difficile que celui de la maternité alors si on se fait critiquer en plus… Je te propose un coup d’œil sur mon blog qui est bien dans la veine de ce post : plus de sororité et moins de guerre des mamans ! Lol bonne continuation

  87. missalesia says:

    tellement vraie !!
    moi on m’a déjà dis de faire attention pas qu’on m’envoie les flics pour maltraitance 8)
    c’est sur que mettre des limites et perdre patience quand ils font tout pour te pousser à bout alors que tu te lèves 4x la nuit pour les cauchemars, tu organise des sorties avec les copains, les anniv, tu les amène au zoo, au parc tout ca bien sur en travaillant.. tu leur fais des câlins, réponds à leur questions (continuelles….) fais la brioche chenille meme si t’as comme envie c’est DORMIR parce que « c’est trop bon » !
    bref si ca c’est de la maltraitance.. faut arrêter !

  88. Miss Babioles says:

    Merci pour ce post il est tellement vrai. Et les gens et leur perfection qu’ils aillent la ou je pense. Je suis une mère imparfaite et j’assume. Et ceux qui font ces commentaires n’ont souvent pas d’enfants

  89. Laura says:

    Bonjour,
    Généralement, je ne suis pas très blog sur la « parentalité » car je pense que personne ne détient la vérité concernant l’éducation des enfants et que bien souvent on a tendance à se faire culpabiliser et reprendre par ces personnes qui imposent leur façon de faire qui est forcément l’unique et la meilleure…
    Mais je reconnais que pour une fois, grâce à vous, au lieu de me « culpabiliser » à la lecture de votre article, j’ai bien au contraire déculpabilisé…et ça fait beaucoup de bien d’entendre votre témoignage, bien différent de tous ceux que j’ai pu entendre jusque là; votre humilité, votre façon de parler….
    Actuellement, j’en suis à un point où le mot « bienveillance » m’hérisse le poil ! et je ne voulais plus entendre parler de ce genre de blog…et puis je suis tombée sur votre article par hasard…Vous avez une façon d’écrire qui est juste parfaite! et très amusante en plus! un vrai plaisir pour les lecteurs…cette façon que vous avez de ne pas vous mettre en avant, de ne pas imposer ‘LA » façon de faire en faisant comprendre que toutes les autres c’est de la m….. ! cette humilité avec laquelle vous parlez…
    Je tenais vraiment à vous encourager à continuer dans ce que vous faite et à vous remercier pour ce partage.
    Merci!!!!

  90. smoothie says:

    Tellement vrai
    Et je rajouterai qu’il y a un nombre incroyable de mamans qui ont la science infuse, qui ont élevées leur grand mère sur les genoux lol

    Chaque histoire est propre à chacun et on est toujours de bons conseils quand ce n’est pas sois .

    Bonne route les mamans

  91. byAnhor says:

    Un immense merci pour cet article auquel je me suis identifiée, jusque dans le Super U où je fais moi-même mes courses, et où il m’arrive de devoir conspuer mes filles en public, souvent autour de la p#t@!n de bagnole de fête foraine qui me sort par les trous de nez ! Si tu ajoutes à ça qu’une desdites filles est trisomique, voilà qui n’est pas pour alléger la suspicion de regards posés sur soi (mais c’est un autre débat). « Suspicion » car je dois reconnaître qu’il y a une grosse part de psychotage de ma part, car dans les faits, je n’ai encore jamais essuyé la moindre critique. Je dois vivre au pays des bisounours qui savent « qu’on ne fait pas toujours comme on veut, mais comme on peut » et qu’il est parfois bon de faire intégrer cette donnée essentielle dans nos chères p’tites têtes blondes…

  92. Jujube says:

    Tellement vrai!!
    je savais déjà qu’on était toujours le con de quelqu’un d’autre, alors effectivement, pourquoi pas la mère de merde de qq?!
    bravo et merci pour cet article qui redonne le sourire!

  93. Mélanie says:

    Bravo! On culpabilise tout le temps, on se trompe tout le temps tout en voulant faire au mieux. Quelle frustration et quel soulagement de savoir qu’on n’est pas la seule. Merci! Moi je pense, même si je n’ose pas le dire toujours tout haut, que celles qui vous critiquent…ce sont les pires avec leurs gosses mais chut…! ;p

  94. comte says:

    Merci…oh oui moi aussi en tant que maman imparfaite,il m’arrive d’ avoir des réactions innapropriées et je me bouffe les dix doigts juste après…et la culpabilité car je m’étais juré au fond de moi d’être calme et tolérante….<3

  95. jo says:

    Bonjour,

    Je vous témoigne mon plus grand soutien.
    Papa investi de 4 enfants c’est parfois dur.

    J’ai aussi la réponse à « suis je un bon parent ? »

    La réponse est un grand OUI !! Mais seulement si vous vous posez la question.

  96. elodino says:

    Merci, je suis émue de lire des lignes sur des sentiments que j’ai souvent ressenties… « être une maman parfaite » c est épuisant mais effectivement il faut aussi être une épouse parfaite une femme parfaite et accomplie professionnellement, avoir des amis , faire du sport… et finalement, on est souvent seule face a ses doutes, face a ses choix et face a ses priorités….
    Merci de me faire sentir moins seule….!

  97. AurélieOH says:

    C’est pour ça que je ne mets plus mes états d’âme sur FB (ou sur aucun réseau social d’ailleurs), parce qu’un seul mot sorti de son contexte m’est revenu en pleine figure, que je l’ai vécu comme une injustice, et que ça fait mal.

  98. Mama K overblog says:

    Chère maman dinde, je découvre ton blog avec ce billet, et comme je te comprends!
    Moi même avec ma terreur de 14 mois j’ai parfois l’impression d’être une mégère qui passe son temps à hurler. Alors quand je lis des conneries sur l’éducation bienveillante et le maternage proximal j’ai l’impression d’être une rétrograde vissée à une certaine idée de l’éducation. Mon blog ne comptant que quelques abonnées (toutes des copines) je n’ai pas encore eu la joie de croiser le verbe avec Bree et son clan mais je compatis grave avec toi! (Hey, si on se rappel bien, Bree c’est juste une façade, sa vie et ses gosses ont quand même bien morflés!) La mère parfaite n’existe pas, celles de la génération d’avant nous ont donné les enfants rois…alors préférons l’imperfection!

  99. virginie says:

    bonjour, bonjour,

    continuez d’etre une mère imparfaite ça me va très bien et me fais relativisé très souvent mes propres impercfections ici c’est souvent le « maman tu es méchante » auquel je leur répond « oui c’est mon noulot d’etre méchante » et avec le sourire et les gens me regarde comme une extra terrestre moi maman en jean basket jamais coiffé ni maquillé à la bourre à l’école tout les matins avec mes 3 gnomes sous le bras… alors zut à tous leurs regards et réflexions en tout genre on fait ce qu’on peut comme peut mais on les aime!!!!
    bonne journée et continuez!!!

  100. Emcy says:

    Ça m’a bien faite rire! 😀
    Maman d’un petit bout de 1 an qui a bien sûr horreur qu’on le mouche ou d’avoir du pschitt dans le nez, peu importe toutes les méthodes de négociation utilisées, y compris le catch!
    Bon courage avec les loulous!

  101. Laurie says:

    Merci… Du fond du coeur merci…
    Parce que ton article résonne particulierement pour moi aujourd’hui après avoir pris en pleine poire ce week end des remarques sur l éducation de mes enfants… Par ma propre mère !…
    Bref !
    Tu n es pas seule dans les moments de galere et merci d etre là pour nous aussi 🙂

  102. Mamandragon says:

    Je suis maman et l’éducation prodigué a mes bambins est souvent critiqué parce que pointilleuse sur certains point, et le plus souvent par la famille, les mêmes qui vante les qualités inculqués !!! quand aux « autres » les « bienveillants anonymes » pour ceux qui ont des gosses je me dis, heu regardes un peu ce qu’ils font et deviennent… pour ceux qui en on pas il et facile de parler !!!
    Et les comparaison d’enfants du même age ou les le mien a son age fesait ceci ou cela !!! GRRRRRRRR
    Les « gentils conseilleurs » le bain c’est tel heure, un enfant doit être propre a tel age (oui sinon c’est le drame), on ne résout pas une crise comme ça !!! Oui mais moi je suis juste une maman, je fais de mon mieux, et je les aimes plus que tout, ils sont mes joies, mes peines, et mes douleurs, ce sont eux qui font la pluie et le beau temps de mon moral…

  103. zabou says:

    oulala ! y en a qu’on rien d’autres à faire que de poster des critiques assassines sur fesse de bouc !! parce que moi dans le genre maman de merde je suis championne: oui je menace mas enfants quand vraiment ils poussent le bouchon tellement loin que soit je les menace soit je les place directement à la DASS … je me suis pris aussi pas mal de regard assassin dans les jardins publics quand après 3000 avertissments un de mes loulous se faisaient mal en faisant ce que je lui avais interdit de faire et que je lachais (après avoir analysé rapidement la situation et vu qu’il ne s’était rien fait de grave): c’est bien fait pour toi, je t’avais prévenu … et j’en passe … et la cerise sur le pompom c’est que je suis la mamand ‘un petit zèbre, à haut potentiel … donc différent des autres enfants … et là c’est encore pire ! parce que les conseils pleuvent, les reproches aussi … et également la jalousie parce que dans l’esprit collectif avoir un enfant intellectuellement précoce est un don du ciel alors que c’est tout le contraire dans une société où il ne fait pas bon être différent …
    donc haut les coeurs, laissons ces « mères parfaites » se voiler la face avec leurs préjugés et continuons à aimer nos loulous et à les élecer du mieux que nous pouvons …
    moi ça fait quelques années que j’ai fait le deuil de la mère parfaite que je n’aurai jamais (ma maman étant loin de l’être mais c’est pas grave) et que surtout je ne serais jamais…

  104. Marine Zazza says:

    Alors là que quelqu’un de Facebook ose un jour me critiquer sur la manière dont j’élève mes enfants ! Je les attends tous au tournant.
    J’imagine même que dans le lots des critiqueurs il y en a qui n’en ont même pas … Des grumeaux à gérer quotidiennement.

    Nous, avec 2 petits Machins, on a pris un rythme qui ne convient très bien : Tous les trois mois ils partent une semaine en vacances chez leurs grands-parents (ceux de mon conjoint habitent à 500 km et les miens à 800 ^^). Et je t’assure que autant eux que nous en avons besoin.

    Mais ça n’empêchera pas que tous les jours l’aîné met notre patience à rude épreuve (il va bientôt avoir 3 ans, le second à presque 8 mois). Et malheureusement pour nous et pour lui, nos réactions dépendent aussi de la façon dont notre journée s’est déroulée et peut-être aussi du temps qu’il fait dehors ^^

    Bref, comme toi et beaucoup d’autres l’ont dit : Les parents (Oui j’englobe le papa aussi) parfaits n’existeront jamais. A moins qu’un jour on soit dans un monde à la Matrix, créé de toute pièce ^^

  105. stephine says:

    pour moi aussi le pivalone se commence en partie de catch et termine avec une camisole de force ( pour lui bien sur gnnnnnaaaaaa) mais je n’avais jamais songé à le menacé avec cà, tu m’as donné des idées donc continue comme ca, et en plus cette histoire ma permis de decouvrir ton blog , donc je surkifffe

  106. la kgouille says:

    bah oui, t’es la mère parfaite de tes enfants ingrats qui te remercieront pas plus tard ( 😉 ) mais c’est pas grave. En tout cas j’adore la menace, je pense qu’au prochain rhume, s’il doit y avoir menace, je te la piquerai ! lol celle qui marche le plus chez nous, lors d’une sortie qui commence à se barrer en sucette (j’veux çaaaaaa!!!!!!) je menace de rentrer à la maison c’est radical ! MDR !

  107. 5 enfants et alors ? says:

    Celui qui n’as jamais fait d’erreur n’est pas parents , ou menteur

    Vous êtes juste un mère , avec ses points forts et ses faiblesses

  108. alexech says:

    Quel plaisir de vous lire !!!! J’ai oscillé entre fou-rires et soulagement profond de me sentir moins seule !! 😉
    Merci pour ce chouette billet qui fait du bien et qui est si bien écrit !!

  109. Til says:

    C’est juste un régal de lire ce billet mais aussi tous ces autres commentaires (éclat de rire, merci pour le coup du Kinder ! et celui du bébé habitué à être maltraité… :P)
    On a certes voulu nos enfants, mais ça n’en fait pas de nous pour autant des mères enchaînées aux moindres caprices de nos chères têtes « blondes »… 🙂 L’interdit fait aussi partie de leur éducation.
    Une mère fait ce qu’elle peut, avec ce qu’elle a, ce qu’elle a eu, … mais pas toujours ce qu’elle veut.

    Ils sont petits, petits soucis… ils sont grands… Très grands soucis 🙂 (l’adolescence… ahhh tout un programme… )

    Et comme disait une maman de ma connaissance « Avant j’avais des principes… maintenant j’ai des enfants » 🙂

    Zen attitude face à ces soi-disant mères parfaites qui se permettent de juger derrière un écran mais qui dans la vraie vie ne sont sûrement pas si parfaites que çà… 😉

    Très bonne journée

  110. Katy says:

    Oh ce que c’est vrai !
    Ce que c’est agréable de lire un article comme ça pour se sentir moins seule et finalement, une maman bien banale !
    Ah ! Un grand merci !

  111. Sophie says:

    Merci pour cet éclat de rire !
    Je suis une maman ourse et il m’arrive souvent d’exprimer mon agacement aux oursons (avec des expressions fleuries !)
    Alors oui à la bienveillance envers nos enfants, mais surtout oui à la bienveillance envers nous même !

    (Et j’emmerde les mères parfaites :-p)

  112. Betty - Alice Chouquette says:

    Ahhhhhh give me 5 !!!!

    Oufffff ma mini de 7 ans ne fait toujours pas de vélos sans les roulettes et même avec ce n’est la pied …
    ET les lacets mon grand bientôt 10 ans et ma mini ne savent pas faire …. et c’est clair je ne le crie pas de peur que l’on me regarde avec des yeux injectés de sang ….

    Trés joli billet… j’aime cette écriture ouverte … et oui nous ne sommes pas parfaites mais nous aimons nos bambins pour toute la vie et plus que l’univers !!!!

  113. Chap says:

    Trop bon. Je découvre ce site grâce à un partage sur Facebook. Moi qui me reproche souvent de ne plus rire assez, la j avais du mal à garder les yeux ouverts pour continuer à lire tellement je riais. Le supplice par le rire! Merci pour le ravissement.

  114. vanessa says:

    Juste merci pour ce billet!!!!
    Comme si on culpabilisait pas assez de certaines de nos paroles ou gestes…. Et puis j’aimerais les voir moi ces mères parfaites H 24….

    • Sandra says:

      Merci pour ce billet, j’ai eu un bon fou rire avec le passage sur le goûter.
      Toutes les mamans sont identiques. Mais c’est vrai qu’en règle général chacune d’entres nous garde ses échecs pour elle, alors le fait que tu partages ce petit moment « dur », montre à quel point on est toute pareille, on assure mais ça nous arrive de craquer et ce n’est pas pour autant que l’on maltraite nos enfants. Si tous les enfants étaient comme les nôtres il y aurait moins d’enfants malheureux sur terre.

  115. julie says:

    j’ai qu’un mot : « merci » d’une autre maman de merde … mais surtout d’une maman pleine d’amour comme vous je pense…

  116. Louloutediary says:

    Aucune maman n’est parfaite, aucune femme n’est parfaite, et aucun être humain n’est parfait.
    On expose que ce que l’on souhaite sur Internet, et on a toujours tendance à ne mettre que le beau.
    Vous n’avez pas à avoir honte, car même si vous n’êtes pas parfaite, vous avez la plus grande qualité : celle d’aimer son enfant, et ça, ça passe au dessus de tous les défauts du monde 🙂

  117. Marine says:

    Il y ne a déjà des millions mais je rajoute le mien : Merci pour cet article criant de sincérité et qui m’a beaucoup fait rire (surtout le coup du pchit dans le nez mdrrr)
    On ne nous dit pas assez souvent que être mère ça s’apprend, que l’instinct maternel n’existe pas et que chaque enfant peut s’épanouir heureux, avec les erreurs de ses parents.
    <3

  118. karine says:

    Coucou!!
    Perso, cette « menace » pour laquelle on t’a fait des remarques inappropriées me fait marrer et je la mettrais bien dans mon cahier des phrases qu’on ne pensait pas dire un jour!! J’aurais été capable de dire la même chose et je suis plus rassurée de savoir que d’autres mamans craquent, car c’est vrai, on culpabilise à force d’entendre tous ces mamans qui nous disent comment faire avec nos propres enfants!!! Aller, moi je me dit que ces mamans sont peut être « parfaites », mais moi j’ai des petits délires avec mes oisillons qu’elles ne connaitront surement jamais!!!

  119. Hilda says:

    J’ai tellement aimé ta façon d’écrire chère maman de &?%$, que je te donne mille likes et je dois te dire aussi que ce que tu exprimes tellement bien c’est exactement ce que je suis en train de vivre. Merci Merci et encore Merci. Je suis avec toi, de tout mon cœur.

  120. Le gall Malvina says:

    Merci. Un grand merci ! Vo6ys avez décrit ma journée avec mon fils. J ai culpabilise toutes la journée en me disant : c’est pas possible je suis nulle a chier comme maman. Et puis j’ai lu votre article, et j ai réalisé que j etais juste un être humain. Merci.

  121. Xavier says:

    Merci pour ce billet, cela marche aussi pour les pères célibataires tel que moi qui ne sait pas faire une couette à ma fille, ou qui a du mal à lui faire faire la sieste le dimanche.

  122. Sylvie says:

    J’ADORE ton article, ca fait du bien de lire qu’on est sommes toutes dans le meme bateau!!! Et si j’avais la moindre capacite a coiffer ma poussinette (on a lamentablement echoue a faire une bette tresse hier, alors que j’avais appele mon mari a la rescousse, et qu’on disposait donc de 4 mains et d’une enfant cooperante), bref, si j’etais capabele de faire des super coiffures et que j’avais autant d’humour que toi, j’aurais pu ecrire exactement le meme article, donc MERCI!!! et courage 🙂

  123. Audrey says:

    Merci pour cet article. On est toutes mamans de merde à un moment ou un autre, que la maman parfaite me jette la première pierre.

    On a toutes des moments de doute, de fatigue incroyable, ou l’on craque et on crie sur nos lardons, qu’on aime de tous nos cœurs.

    On va toutes à un moment donné, ramper sur leur petit lit, la bouche contrite, leur faire un gros poutou/câlin pour se faire pardonner d’avoir été ce jour là, ce moment là, une mère de merde. Et voir leur petit visage sourire, ou béa au dodo, nous rendra tellement heureuse (et tellement + coupable!)

    Le jugement de nos jours est juste horrible. Chacun y va de son commentaire, chacun accuse/impose son idée sans comprendre, comme si ces personnes là étaient parfaites et savaient tout mieux que vous.

    Il ne faut pas s’étonner si il y a plein de mamans au baby blues! On leur vend du rêve, on leur met une pression forte et on se retrouve avec des mamans qui croient ne pas être à la hauteur.

    Comme si ne pas allaiter était un crime (a cause de ça, je me suis forcée, j’ai détesté, mais voilà, on a bonne conscience après;.. ? comment ça, non ?), il ne faut pas crier, il faut expliquer (Vous avez essayé de raisonner avec un petit bout de 2 ans exténué, en train de hurler comme Belzébuth dans une station essence, après 1000 km dans les pattes ?), il faut faire du tout maison, petit pots BIO, gâteau Pinterest, faire des robes cousues mains, nettoyage bio au vinaigre et bicarbonate, faire des activité créative montessori en chantant sur de la musique disney (au mieux en langue étrangère pour l’épanouissement de nos petits pioupious), tout en portant un tutu rose, et en conservant une maison digne d’un conte de fée (je ne parle pas de la chambre d’enfant décorés comme dans un Disney)…

    Bref, merci d’être réaliste et de nos décomplexer en nous faisant rire et zut aux parents parfaits et critiques….

  124. Isabelle de Guinzan says:

    Ça a été dit à de nombreuses reprises, mais allez, je me sens obligée d’en rajouter une couche : merci, ton billet est génial !

  125. Géraldine says:

    Qu’est ce que j’ai ri avec ta menace!
    Déja ça me sidère les gens qui jugent hors contexte. Et puis merde, on se parle de pshit dans le nez, pas de martinet ou de dehors tout nu dans la nuit.

    De mon coté, dès la naissance de mon premier j’ai accepté que je ne serai pas parfaite. Parce qu’il n’y a pas de référentiel de perfection (et ouf d’ailleurs, j’en suis loin). On n’a pas à choisir entre Dolto-la négo et le Père fouettard-puni sans manger.
    Avec mon mari on a lu (enfin j’ai lu et je l’ai débriefé) Laurence Pernoud et ensuite, c’est parti mon kiki, on verra bien : 1/ quels sont les principes qui survivent à la naissance d’un enfant 2/ jusqu’à quand ils survivent (les principes, pas les enfants) 3/ comment réagit notre enfant à ces principes.

    Typiquement ce qui fonctionne avec mon ainé de 3 ans (il fait une bêtise, je hausse un peu le ton, il obéit) ne fonctionne pas avec ma fille de 18 mois : elle fait une bêtise, je hausse le ton, elle aussi, je la gronde, elle jette par terre tout ce qui lui passe sous la main, je la puni au coin, elle pleure, je la sors du coin et lui demande de dire pardon, elle m’engueule parce qu’elle n’est pas d’accord, c’était pas une bêtise, on est énervées et frustrées toutes les deux. (et je te passe la journée de boulot dans les pattes, le roti qui crame dans le four et le grand qui se moque de sa soeur pas sage alors qui lui il est très sage nananèreuh).

    Bon, bin pour ma fille, je dois passer par la méthode douce : quand elle fait une bêtise, je dois lui dire gentiment les choses pour éviter qu’elle ne se braque. Parfois il faut répéter gentiment. Mais si je perds patience, c’est la cata assurée et finalement tout le monde est énervé et le message initial (ne pas faire la bêtise en question) n’est pas passé. Mais punaise qu’est ce que c’est dur de prendre sur soi parfois! J’ai beau savoir que les enfants ne sont pas responsables de mon propre stress au boulot/dans les bouchons/vite le bain/oh j’ai oublié de faire les courses on n’a plus rien à manger…. parfois j’ai juste envie de leur en coller une (je le fais pas, parce que je suis une super mum qui prends sur elle, mais bon, ça me traverse l’esprit parfois).

    Moralité: je fais comme je peux avec un boulot, un mari, une maison, un chien et 2 petits de 3 ans et 1.5 an et je trouve ça difficile. J’adore ma vie, mais c’est pas cuicui les petits oiseaux tous les jours.

    Je pense tout de même que vous les bloggeuses, vous avez cette responsabilité de montrer aussi vos échecs ou les trucs qui foirent, parce que sinon, comme tu le dis si bien, on ne voit que le vernis, et nous, vue de derrière notre ordi, avec nos mouflets dans les pattes qui tirent le fil de la souris et se chamaillent et se lancent des voitures dans la tronche, on a vraiment l’impression d’avoir tout raté. Je trouve que de manière générale, la blogo c’est quand même un peu les bisounours, on ne parle que de ses réussites, parce que c’est mieux pour l’égo d’être flattée en commentaires, mais dans la vraie vie il y a aussi des trucs foireux. Alors évidemment quand on a merdé dans son rôle de mère, c’est pas glorieux et on ne s’en vante pas en public. Mais derrière l’écran il y a des personnes plus fragiles, qui jaugent leur vie à l’aune de la vie des bloggeuses ou de ce qu’ils voient del a vie des blogeuses (je ne parle pas pour moi, je suis une mère bof et je l’ai accepté. Mon seul combat, c’est la politesse, je suis parfaitement intraitable, comme Pierre Martinet, le reste je m’en accomode).

    Donc merci de lever un peu le voile dessus, ça fait du bien un peu de vérité! (et pardon pour ce commentaire fleuve)

  126. Gaelle says:

    ça c’est dit, et bien dit ! non mais ! celles qui critiquent et pensent être des super mamans sont juste ni plus ni moins que des mamans lambda, comme nous… sauf qu’elles, elles se voilent la face !
    On a donc la grande intelligence d’être lucides sur notre statut de mèrequifaitcequellepeut émoticône smile
    mdr !

  127. Karine says:

    MERCI. Juste merci. Pour les rires et les larmes que ton texte a provoqué chez moi. Merci pour cette honnêteté, cette auto dérision. Merci pour toute cette vérité!

  128. Mb says:

    C’est la première fois que je commente ce blog, j’ai eu du mal à arriver en bas de page tellement ce billet à fait réagir de monde !
    J’adore tes post qui reflètent la vrai vie de maman, avec humour et autodérision.
    Je crois qu’aujourd’hui, les originales sont celles qui pratiquent pas exclusivement l’éducation « positive », ce qui n’empêche pourtant pas la bienveillance et l’amour qu’on éprouve pour nos têtes blondes. Et puis franchement, ça n’en fait pas des enfants mal élevés ni traumatisés, ils n’ont pas l’air plus malheureux que d’autres.
    Perso, j’en ai marre d’être jugée par ces dames qui se disent débordantes de bienveillance et qui du coup ne sont le pas du tout, bienveillantes, avec celles qui élèvent leurs enfants sans avoir suivi toutes les conférences de filliozat et raqué toutes les formations faber et mazlich possibles.
    Sois fière de toi, on est toutes des Warriors. Surtout celles qui assument d’être parfois fatiguées, énervées… Bref d’éprouver des sentiments humains .

  129. Sarah says:

    Malheureusement les gens n’ont pas de filtres sur les réseaux sociaux, ils n’ont aucun recul sur les situations et parlent sans penser au fait qu’il y a des personnes derrière les écrans. La critique est trop facile, je trouve ça dommage. En tout cas j’ai beaucoup aimé ton article, aucune mère n’est parfaite et entre nous une mère parfaite ça doit être drôlement chiant 🙂

  130. dédou says:

    oooh comme c est bien dit et bien écrit!! bravooo!! les gens jugent sans savoir… que tu peux etre maman solo… ou en dépression… en deuil..touchée par la maladie. ou bien femme d un militaire parti plusieurs mois… que tu es loin de ta famille exilée…bref ton histoire de femme… ou ni meme celle de ton enfant… qui a des pbs de santé… qu il a failli mourir à la naissance… et que du coup tu es si fière de lui que et bien oui tu le laisses monter le toboggan à l envers au parc parce que c est juste trop cool et que tu as eu tellement peur qu il passe toute sa vie en fauteuil roulant… ou bien rien de tout cela!! et que c est juste un jour sans… c est si facile et mesquin de juger… d ailleurs je pense que celles qui jugent se donnent l illusion de la perfection pour tromper une angoisse de mal faire…

  131. Céline says:

    Ah franchement, je vous tire mon chapeau ! Vous avez l’art et la manière de capter notre attention. Vous êtes pleine d’humour et j’adore ça ! On se sent moins seule, on vit les mêmes situations. Je viens de me taper un sacré fou rire seule devant mon écran et ça fait tellement du bien ! Le coup du pchitt dans le nez, je n’y ai jamais pensé, il faudra que j’essaie lol le problème, c’est que mes filles n’en ont pas peur donc ça risque de ne pas fonctionner mdr ! Malheureusement il y aura toujours des mamans ultra parfaites autour de nous, j’en ai fait les frais il y a quelques années et ça fait parfois très mal. Mais nous sommes des winneuses et l’amour de nos enfants, leurs yeux qui pétillent nous font comprendre que finalement, malgré nos imperfections, pour eux nous sommes des supers mamans. Rassurez vous, ma fille de 7 ans 1/2 a lâché les roulettes l’été dernier ( à presque 7 ans ). Et combien de fois j’ai dégainé l’appareil photo ( plutôt le smartphone lol ) pour prendre ma 2ème ( miss bêtises ) en photo parce que c’était trop tentant ! Je crois que je vais finir par lui faire un album photo et je lui donnerai plus tard, pour qu’elle rit autant que moi en les voyant. Continuez ainsi, ce blog est une pépite de bien-être et d’humour, une vraie bouffée d’air par les temps qui courent

  132. Glika says:

    hahaha. Mon fils a 19 ans, et autant t’avertir tout de suite: plus ça va, plus c’est pire.
    Je suis une maman de merde puissance… euh… j’ai perdu le compte.

  133. Audrey says:

    J’avais lu ce billet à l’époque, et au gré de mes errements sur Facebook, je retombe dessus (je l’avais partagé). Et bien, après cette 2ème lecture, je suis toujours aussi d’accord avec tous les mots !
    Internet ne laisse filtrer que la perfection des mères (et pères) et nous laisse souvent culpabilisée de ne pas l’être autant. ça fait du bien de voir que non, on n’est pas seule, et non, aucune mère n’est parfaite ! Quant aux personnes qui se donnent le droit de juger, critiquer, qu’elles balayent un peu devant leur porte ! Namého ! 🙂

    (Un vrai plaisir de relire cet article, ça fait du bien, dis donc ^^)

Répondre à elodino Annuler la réponse.

Connect with Facebook