Juste une Ombre… Juste un régal.

Vous commencez à le savoir : derrière mes traits d’eye-liner désormais parfaits et mon culte notoire pour les collants se cache un petit rat de bibliothèque qui tous les soirs dévore livre après livre, la couette remontée jusqu’au menton et les yeux tout écarquillés d’allégresse derrière ses grosses lunettes.

Je pense lire une trentaine de livres par an. Je passe généralement de bons moments, et retrouve l’ouvrage en cours avec plaisir le soir venu. Il est plus rare que je devienne dépendante d’un bouquin. Accro, au point d’y penser toute la journée, comme on pense au chocolat un premier jour de régime, en se languissant de se mettre quelques pages sous la dent. Juste un chapitre, promis, c’est le dernier, après j’arrête.

Quand c’est une déchirure de devoir éteindre la lumière parce qu’il est déjà trop tard. Quand on le voit au réveil, posé bien sagement sur la table de nuit, et qu’on ne pense qu’au moment où l’on pourra enfin le retrouver. Quand on peut enfin se faufiler entre les draps et saluer les héros que l’on a été forcés de mettre en pause la veille. Et se laisser dévorer par l’histoire qu’ils ont à nous raconter.

Ce genre de livres sont des fruits rares, exquis, addictifs. Celui-ci est une pépite. A la fois un coup de massue derrière la tête et un poing qui se referme sur un coeur qui se sait perdu, mais qui ne cessera de battre jusqu’au bout. Une allumette qui te consume les tripes. Des larmes de rage qui te coulent sur les joues.

juste-une-ombre-gf

Cloé est une femme forte. Froide, distante, méprisante. Menant une carrière brillante, l’homme parfait à son bras.

Jusqu’au jour où elle se fait poursuivre dans la rue par une Ombre. Une Ombre qui bientôt viendra la hanter, chaque jour. Lui laissant des présents macabres sur son paillasson, des messages funestes dans la buée de son miroir alors même qu’elle est sous la douche. Une Ombre qui prend un malin plaisir à lui torturer l’esprit, avant sûrement de lui torturer le corps. Personne ne croit Cloé, lorsqu’elle raconte que quelqu’un s’introduit chez elle pour remplir son frigo et changer les photos dans ses cadres. Tous pensent que l’Ombre n’existe que dans sa tête. Tu es surmenée Cloé, parano. Tu vois le mal partout…

Cloé perd pied, accumule les bourdes au travail, coupe les ponts avec son entourage. Mais est-elle réellement en danger de mort, ou tout simplement… folle?

Les premiers chapitres m’ont glacé le sang, et à l’instar de Joey de Friends, j’avais envie de mettre le livre au congélateur avant d’aller me coucher, tellement cette ombre sans visage me fichait la trouille. Puis j’ai appris à connaître Cloé, à découvrir son histoire, son passé. A suivre en parallèle la vie brisée d’un commissaire de Police autrement plus attachant, Alexandre.

J’ai eu envie de la claquer. Puis de la prendre dans mes bras. Puis de la claquer, encore, de la secouer. De lui hurler de se retourner, de faire demi-tour, de partir à l’autre bout du monde.

J’ai pleuré pour lui (alors que je n’avais jusque là pleuré que pour Dumbledore. Je ne pleure pas pour n’importe qui), avec cette impression abjecte d’être le témoin impuissant d’un drame sur le point de se produire, et de ne rien pouvoir faire pour l’en empêcher.

J’ai bu les paroles de l’auteur, me délectant de son style haché, de ses mots percutants qui nous font plonger dans le coeur des personnages, ressentant leurs doutes, leur douleur, leur désespoir. J’ai été prise en otage par ces chapitres courts qui s’enchaînent et qui nous enchaînent aux pages, rendant toute fuite impossible. Poursuivre la lecture est une torture, mais l’arrêter est encore plus douloureux. Et j’ai adoré ça, j’ai adoré ce livre. Ou je l’ai détesté, je ne sais pas vraiment. Ce qui est sûr, c’est qu’il m’a profondément marquée. Et c’est assez rare pour que je trouve indispensable de vous le conseiller 🙂

(912)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

5 comments

  1. Future trentenaire says:

    j’adore ses bouquins. juste une ombre est le premier que j’ai lu et pareil je ne l’ai pas lâché. Il m’a glacé le sang, m’a angoissé comme rarement un livre l’a fait. Je te conseil ses autres livre tu devrais apprécier, même si celui ci reste pour moi le meilleur.

  2. elo says:

    Merci MFLD pour ce livre !! je ne connaissais pas, je l’ai acheté et j’ai surkiffé !! je ne l’ai pas lâché .. j’étais en stress, à fond dans le livre … j ai vraiment adoré et d’ailleurs si tu en as d’autres à conseiller … n’hésite pas !! je suis preneuse ^^

Laisser un commentaire

Connect with Facebook