Faire péter les plombs à un Terrible Two en 10 leçons

Si vous aussi avez déjà pratiqué l’enfant de deux ans, vous saurez qu’il a un petit peu tendance à être soupe au lait. Du genre à jouer sagement à dérouler le rouleau de PQ une seconde puis à se tordre de rage la suivante, une fontaine de morve lui coulant du nez jusqu’au menton et formant une sorte de rideau visqueux entre ses lèvres béantes. On appelle vulgairement cette charmante période de l’enfance les « Terrible Twos ». Et croyez moi, Terrible est un euphémisme.

lqdjbbqlev

Voici quelques évènements qui peuvent subitement provoquer une crise d’ampleur mondiale :

– Il fait tomber son doudou de son lit. Vous avez le malheur de le lui rendre. Erreur : il l’avait placé là pour une raison bien précise dont vous n’êtes de toutes évidences pas digne d’être informé et vous avez tout fait foirer. Vous êtes visiblement un parent en carton.

– Vous lui servez à boire dans son verre BLEU et non dans son verre VERT. Il tachycarde. Vous allez chercher le verre VERT. Finalement, il voulait le BLEU. Le parent doit alors résister à la tentation de lui renverser le contenu du verre VERT sur la tête, histoire qu’il chiale vraiment pour quelque chose.

– Vous l’informez qu’ayant pissé dans tous ses slips Planes, il devra se contenter d’un legs ayant appartenu au grand frère d’une copine de classe du Niminus. (Le lardon ayant effectivement tendance à très souvent s’oublier ces derniers temps, je suis preneuse de tout sous-vêtement garçon taille 3 ans. Coordonnées sur simple demande.)

– Vous avez malencontreusement éclaté son oeuf au plat. Sachez que tout oeuf au plat non bombant sera vigoureusement refusé par tout client en dessous de 10 ans. Cela fait personnellement 5 ans que je me tape systématiquement les oeufs éclatés, j’en sais quelque chose.

oeufInacceptable.

– Vous faites l’erreur de lui dire qu’on ira voir les cousins ce weekend. Comme il n’a aucune espèce de notion du temps, il s’attendra à voir débarquer la marmaille d’un instant à l’autre et vous en voudra à mort à chaque fois que vous lui direz que non, ce n’est pas encore pour maintenant. Un bonne leçon pour vous : la prochaine fois, vous la bouclerez.

– Il est enrhumé. Vous sortez le physiomer. A l’entendre hurler, on croirait que vous vous apprêtez à lui enfiler des pince oreilles dans le nez.

– Vous tentez de lui couper les ongles de pieds. Vous êtes désormais le Ramsay Snow à son Theon Greyjoy. De manière générale, le lardon verra tout geste d’hygiène comme un instant de torture insoutenable.

tumblr_n95h2yk2xK1thdjaqo1_500Vous, à travers les yeux de votre enfant enfin propre.

– Lorsqu’il joue dehors en plein cagnard, vous avez l’absurde idée de vouloir lui mettre un chapeau. Il vous le jettera à la tronche. Plusieurs fois. Vous achetez un chapeau à nouettes. Il est fait. Il convulse de rage. Un conseil : choisissez le chapeau dans une couleur qui se mariera bien à son teint vermillon.

– En train de jardiner, vous lui interdisez l’accès au sécateur ou à la serfouette que vous imaginez déjà logée dans le crâne de votre ainée. Vous venez de gagner le titre de parent le plus salaud de l’univers.

– Il ne veut plus de son gâteau pourtant esthétiquement parfait (tout gâteau partiellement ébréché ne passant pas les phases de qualification). Vous le prévenez une fois, deux fois. Vous mettez le-dit gâteau dans votre bouche. Son visage passera par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel avant de se décider pour un rouge violacé. Pour un effet encore plus détonnant, proposez le gâteau rejeté à sa soeur. Rideau de morve garanti. Le lardon en est tombé de sa chaise pas plus tard que ce soir d’ailleurs, devant les yeux incrédules de mon papa qui, jusqu’à maintenant, n’avait pas vraiment saisi que quand je lui disais que le lardon n’était pas facile ces temps, c’était juste une manière polie de dire qu’il était affreusement chiant.

url

Courage mes soeurs. We can do this.

(3310)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

19 comments

  1. Elodaïe says:

    Merci ! Merci de m avoir fait mourir de rire ce soir …
    Mai surtout de m avoir aider a me sentir moins seul !

  2. oOrédi says:

    splendide !!
    Mon deuzanbientôtetdemi me fait tourner en bourrique de la sorte 😉 tout y est le Padré incrédule… du rouleau de PQ aux chutes de la chaise … Mouchage de nez et compagnies. Je me sens moins seule ça fait du bien!! Merci ! Mais qu’est ce que je l’aime mon Ptit tyran.
    Bonne nuit

  3. Steph Andthecity says:

    Coucou,
    Tu m’as encore fait mourir de rire en lisant ton article à 1h30 du mat pendant la tété du petit dernier!! C’est tellement vrai ce que tu retranscris!!
    Nous ici il pense qu’a presque 3 ans et propre depuis peu, il peut s’essuyer seul, le carnage…
    C’est vrai qu’on se sent moins seule en te lisant! J’adore ça fait du bien pendant mes nuits agitées!! Et en même temps ça me ramène à une réalité … Je vais revivre ça avec le troisième! Lol

  4. Astrapit says:

    J’ai bien ri ! On est en plein dedans ici aussi ça fait du bien de dredramatiser par ce que des fois c’est franchement dur !

  5. jennifer lartigue says:

    Génial!! Ça m’a fait mourir de rire comme d’hab!!! Là je tente de me remettre d’une nuit démoralisante avec mon bébé qui ne fait pas ses nuits, à quand un article là-dessus pour me remonter le moral? 🙂

  6. Estelle says:

    Le point sur les « cousins qu’on ira voir ce week-end » me rappelle la situation ce matin même, j’ai fait l’erreur de dire qu’on irait voir papy et mamie ce week-end, du coup ma fille s’est emparée de son dentifrice et de son gel douche mini format et n’a plus voulu les lâcher, du coup nous avons été obligés d’aller chez la nounou avec…

    • Maman Dinde says:

      JAMAIS!!!
      Nan pour de vrai ça fonctionne par phases, variant du sympa à l’ultra chiant, avec des pics de chiantitude pouvant durer d’un jour à plusieurs semaines. Courage!

  7. Maylis says:

    même chose chez nous alors que le chouchou aura trois ans fin juillet…
    Exemple : 7h30 ce matin
    « Maman, je suis tout mouillé » (pipi au lit du petit matin frais… Passons ça arrive)
    « On peut faire une petite douche pour me laver ? »
    Moi : « mais bien sûr mon chéri !
    Je t’enlèves le pyjama et je te roule dans la serviette le temps que l’eau de la douche chauffe  »
    Et là, c’est le drame :
    Il veut bien aller dans la douche, comme convenu, mais AVEC la serviette…
    Ça finit SANS serviette dans la douche avec cris et hurlements… Et dieu sait que taper du pied dans la douche c’est dangereux !

  8. anne says:

    Comme c’est dommage, je me suis séparée de mes slips petite taille (a l’école, à des amies, à des assoc’) Oui j’ai bcp de slips. Actuellement et après un dur écrémage, il en reste 41 à mon cadet… si besoin de slips 5ans dans plusieurs mois, faites moi signe 😉

  9. Luly says:

    Ah, les terrible tows ! Mon aîné a 4 ans depuis peu, je commence à voir la fin de la pire partie du tunnel. De 18 mois à 4 ans, c’est quand même long et il semble que three is more terrible than two.
    Et dire que n°2 va attaquer les hostilités dans une grosse année, je vais profiter de mon mini-répis.
    La couleur du gobelet, nous l’avons vécue. Idem pour un pull, on peut décliner à l’infini.
    Quant à ta dernière illustration, je l’ai utilisée comme fond d’écran pendant quelques semaines, en pleine crise des 2. Pour tenter d’en rire.

    • Vanette says:

      Si ça peut vous rassurer, Luly, votre second ne passera pas forcément par là… mes deux premiers n’ont jamais fait ça. Jamais. D’où mon étonnement et mon épuisement pour le petit dernier. ^^

  10. Xav' says:

    Au vu de l’âge et de leurs besoin de tester les limites, c’est une période clé à ne surtout pas rater. C’est primordial pour la suite (rentrée scolaire à 3 ans par exemple). Mon loulou nous faisait ça aussi l’année dernière, mais il ne le faisait qu’une seule fois. Exemples : Il lance un truc par colère? au coin. Il piquait une crise pour une broutille? pas de dessert. Il change d’avis 10 fois de suite juste pour nous faire tourner en bourrique? Pas de dessin animé dimanche matin. Des fois on avait la flemme, on n’aurait préféré ne rien lui dire, on se dit que ce n’est pas si grave ; mais on a fait notre devoir de parents. C’est à dire être cohérents pour qu’il comprenne les choses, pour que ce soit logique dans son jeune esprit. donc jamais de faille, jamais de laisser-aller, toujours une réponse rapide, adaptée, imaginative s’il le faut, et surtout expliquée en direct (pour faire le lien entre son acte et notre réaction). Et au bout de quelques semaines à peine, il avait passé cette période. Depuis, toute la famille nous dit qu’il est un ange, et il sourit tout le temps, il vient même nous chercher s’il a fait une bêtise, pour nous montrer, car il sait qu’il ne sera pas puni si ce n’est pas très grave et qu’il ne l’a pas caché. Hier je suis allé à un RDV à la banque et j’ai fait les courses pendant 2H avec lui : il a dessiné calment et me racontait ce qu’il voyait, pas de crises, pas d’impatiences. Pour le récompenser on est allés manger quelques frites dans une cafeteria : il est le seule enfant ‘sur une dizaine présents, plus grands) à avoir fini son assiette proprement, et à avoir demandé pour aller jouer. Si ce texte me fait apparaitre comme quelqu’un de fier, alors oui, je suis très fier. Mais je répète : cette période est l’une des plus critiques de la petite enfance, ensuite il passera plus de temps avec l’école qu’avec la famille. A vous de voir si vous voulez en rire et/ou vous plaindre en attendant le soir ; ou plutôt être parents et l’aider à lui apporter les limites qu’il demande.

  11. lesblabladelili says:

    j’avais presque oublié cette période terrible des deux ans qui s’apparente à la première crise d’ado!! c’est raconté avec tellement d’humour qu’on aurait presque envie de dire encore… Courage le plus dur dans tout ça c’est quand même de devoir se taper tous les oeufs éclatés hihi

  12. Cindy says:

    Hum… Je vous laisse imaginer ce que ça donne avec des jumeaux… Si quelqu’un a une corde je suis preneuse (Pour les attacher au fond du garage ou pour me pendre je ne sais pas encore)

Laisser un commentaire

Connect with Facebook