Démarchage téléphonique, maudit sois-tu!

10h30 ce lundi matin, premier jour des vacances. Je suis en train de plumer le Niminus au Mistigri, et le lardon s’affaire à détruire la maison, comme à son habitude. Soudain, le téléphone sonne. Le numéro ne m’est pas connu, mais c’est un 09, alors je réponds tout de même. J’aurais eu meilleur temps* de m’abstenir.

Allo?

5 secondes s’écoulent. Puis, une voix à l’autre bout du fil. Une voix, et surtout un accent qui respire tout sauf le terroir.

Allo euh oui bonjour euh… ta maman ou ton papa est là?

Alors déjà, ce n’est pas la première fois qu’on me fait le coup. D’accord, j’ai une voix aigüe. Mais quand même, il ne faut pas exagérer! Cela m’agace. Ce nonobstant, je vois là ma porte de secours, et je m’empresse de m’y engouffrer. Parce que j’ai bien compris ce qu’il se tramait là.

Non, ils ne sont pas là pour l’instant.

Et là, stupéfaction : je me fais raccrocher au nez. Sans autre forme de cérémonie. Même pas un petit au-revoir qui aurait fait perdre au moins 0.7 secondes à mon interlocutrice.

J’en suis restée coite. Un sombre inconnu aux intentions certainement peu honnêtes vient non seulement t’interrompre, mais se permet en plus de te raccrocher à la tronche?

british-vintage-phone

Ce qui m’enrage le plus dans cette affaire n’est pas tant que l’on ose prendre congé de ma personne d’une si rude manière.
Mais je vous rappelle que cette personne croyait avoir affaire à un enfant. L’enfant auquel tu te tues à répéter jour après jour « dis bonjour », « dis merci », « ne mets pas tes doigts dans ton nez, ce n’est pas poli ».

La belle leçon que voilà, tiens!

J’attends qu’ils rappellent pour essayer de me vendre leurs panneaux solaires ou je ne sais quel anicle*. Je vais les recevoir comme il se doit, ces crevards. Et pour tous les autres désormais, je ferai répondre le Niminus qui leur chantera « j’aime la galette ». Et je me joindrai à elle.

*Bonjour, les franc-comtois!

(2010)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Did you like this? Share it:

Avant de partir …

10 comments

  1. Oli Dolly says:

    Moi j’en peux plus, on m’appelle quasi tous les jours. Je suis toujours polie, et maintenant parfois quand je dis « je vous remercie mais je ne suis pas intéressée merci de me retirer de vos listes », je n’ai même pas le temps de finir ma phrase qu’on me raccroche au nez.. Hôpital qui se fout de la charité. toussa toussa (LOL)…

  2. Aeaj says:

    BBien exact ce que tu racontes malheureusement, moi cela doit faire un an que ça amuse ma fille de 7 ans de répondre à ce genre d’appel, elle ne joue très très bien, bon biensûr il y a ce qui raccroche mais pas toujours et ça donne parfois des situations bien comique ! Dès que le fixe sonne, elle me dit « si c’est des pubs tu me le donnes ! ». Plus marrant car sans queue ni tête c’est quand c’est mon fils de 4 ans qui répond et là ça peut déclencher de vraie fou rire !

  3. Milie says:

    Je ne supporte plus le démarcharge !
    Parfois c’est 5 fois par jour… pour se faire raccrocher au nez (et en général je rappelle pour demander des excuses…)

  4. Just says:

    Plus de lignes fixes, ça règle le pb en un instant … d’ici qu’il vienne te démarcher sur ton portable ! … Ce qui est sympa aussi c’est quand ils ne veulent parler qu’à ton mari … 😉

    • Maman Dinde says:

      Sur le portable justement, les opérateurs téléphoniques m’appellent souvent. Mais c’est vrai que sur le fixe, 2 fois sur 3 c’est de la pub.

  5. Kimie (de Mots et Emaux) says:

    Moi aussi, ça m’arrive qu’on me demande où est ma maman. Ou alors où est *suivi de mon nom mais tellement écorché que ça ne ressemble plus à rien*. Dans tous les cas, je réponds : « elle n’est pas là, au revoir » et pour le coup, c’est moi qui raccroche sans autre forme de cérémonie !

Laisser un commentaire

Connect with Facebook